{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La CAN sur les Champs-Élysées

Racisme. Même Brigitte Bardot s’est mise de la partie. La maman des phoques n’aime pas les Algériens. Elle le crie ou plutôt elle le twitte. Juste avant elle, Marine Le Pen, qui n’est plus à présenter, a « demandé que les Champs-Élysées soient interdits aux supporters algériens ». Bref, les racistes français, de tous bords, se donnent à cœur joie pour « casser » de l’Algérien. Et nous qui assistons à partir de notre pays à ce déferlement de haine contre nos compatriotes en France que devons-nous faire ? Faire semblant de n’avoir rien vu et laisser faire ? Condamner les racistes français et défendre l’Algérie et les Algériens ? Impossible de ne pas réagir. Commençons par mettre de l’ordre dans ce désordre. En France tout est prétexte à certains milieux pour présenter les Algériens comme des tarés. Des sauvages. Un accident de voiture qui tue une maman et son bébé c’est forcément l’œuvre d’un Algérien. Et tous les médias se ruent sur le sujet. Jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que le conducteur n’est pas un Algérien. L’information est aussitôt retirée des écrans. En silence. A chaque événement sportif gagné ou perdu par l’Algérie, la France est mise à sac. Pourtant, les casseurs, il y en a dans les manif’s des Gilets jaunes. Sont-ce les mêmes? Personne, aucun média n’aborde le sujet. Il y en a même qui justifient leurs violences. Alors on va vous dire, mesdames et messieurs les racistes, que les casseurs ne sont pas des Algériens. Pourquoi et comment ? Il y a eu 282 personnes interpellées suite aux violences en marge des manifestations de joie des supporters algériens, dimanche dernier. C’est le bilan du ministère de l’Intérieur français. Il est facile à ce même ministère de donner la nationalité de ces 282 casseurs. Chiche ! Nous sommes tellement sûrs qu’un simple résident algérien peut se voir retirer sa carte de séjour ou pire encore un sans- papier se faire expulser manu militari, que les 282 casseurs sont tous des Français. Qu’ils se sont mêlés aux supporters algériens comme avec les Gilets jaunes. Depuis des mois, les Algériens manifestent, chaque vendredi, de manière pacifique. Pourquoi voulez-vous qu’une fois en France ils deviennent subitement enragés ? Fouillez dans votre propre histoire des banlieues, des harkis, des rapatriés, remontez jusqu’à Vichy et vous trouverez d’où viennent vos casseurs. Et « d’une pierre deux coups », ces casseurs veulent aussi casser l’image de l’Algérie. L’arête dans la gorge !

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours