{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le Front de l'Algérie nouvelle plaide pour la tenue d'une élection présidentielle le plus tôt possible

Le président du Front de l'Algérie nouvelle (FAN), Djamel Benabdeslam, a plaidé, samedi à Alger, pour une solution constitutionnelle de la crise politique que traverse le pays, à travers un dialogue "sérieux et constructif" qui permettra d'aller le "plus tôt possible" vers une élection présidentielle. Intervenant lors d'une conférence consacrée à la crise politique que traverse le pays, M. Benabdeslam a souligné la nécessité du dialogue en vue de parvenir à un terrain d'entente permettant d'organiser une élection présidentielle "transparente et honnête" le "plus tôt possible".Il a appelé, dans ce cadre, toutes les forces vives du pays à apporter leur contribution aux efforts de sortie de crise, en transcendant les divergences et en plaçant l'intérêt de la nation au-dessus de toute considération. Il a salué, par la même occasion, le mouvement citoyen (hirak) qui a "permis d'enclencher cette nouvelle dynamique pour le changement", et rendu hommage à l'Armée nationale populaire (ANP) qui "a accompagné et protégé le peuple dans ce mouvement et veillé à assurer la stabilité du pays en déjouant les complots visant l'Algérie". Benabdeslam a précisé, à ce propos, que cette conférence initiée par son parti, se veut comme "un espace de dialogue visant à converger les efforts et les propositions des différents courants politiques et idéologiques, sans exclusion, vers une solution à la crise politique". L'intervenant a, en outre, appelé à préserver l'Algérie de toute ingérence étrangère, rappelant que le pays "a toujours été la convoitise des étrangers dans son histoire".

 

 

 

 

 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours