{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Niger: plus de 140 civils tués en cinq mois dans le Sud-Est

Plus de 140 civils ont été tués au cours des cinq premiers mois de l'année dans la région nigérienne de Diffa (sud-est), théâtre depuis 2015 d'incursions du groupe terroriste nigérian Boko Haram, selon un rapport de l'ONU. « Depuis mars, le nombre des attaques contre les civils (...) est en hausse. Plus de 140 civils ont été tués au cours des cinq premiers mois de cette année, soit le double des civils tués en 2018) », selon le rapport hebdomadaire du Bureau des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha). Les dernières attaques menées par des « assaillants armés » entre le 18 et le 19 juin dans différentes localités de Diffa ont fait six morts - quatre personnes déplacées et deux réfugiés - dans le département de Bosso riverain du Lac Tchad. Des attaques avaient fait 88 morts en mars à Diffa, située près du nord-est du Nigeria, le berceau de Boko Haram, avait déploré début juin, Fatouma Bintou Djibo, la coordonnatrice humanitaire des Nations unies pour le Niger. Diffa abrite depuis 2015 plus de 300.000 réfugiés et déplacés à cause des attaques de Boko Haram, dont des milliers vivent aux dépens d'une population locale déjà très pauvre, d'après des ONG. En plus des attaques meurtrières, généralement attribuées à Boko Haram par les autorités, Diffa est confrontée aux rapts de civils, dont la plupart sont relâchés après le versement d'une rançon.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours