{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Pétrole: la moitié de la production saoudienne suspendue

Quelque trois millions de barils de pétrole saoudien par jour resteront indisponibles pendant un mois, soit environ la moitié de la production suspendue après les attaques ayant ciblé des infrastructures majeures, a estimé mardi le spécialiste de l'analyse des
marchés pétroliers S&P Platts. Samedi, les attaques de drones revendiquées par les rebelles yéménites Houthis à Abqaiq -la plus grande usine de traitement au monde- et contre le gisement de pétrole de Khurais ont provoqué une suspension de 5,7 millions
de barils par jour (bpj), soit 6% de la production mondiale. "A ce stade, il semble probable qu'environ 3 millions de bpj de pétrole
brut saoudien seront hors d'usage pendant au moins un mois", a déclaré S&P Global Platts dans un rapport. Les prix du pétrole ont légèrement fléchi mardi après les hausses record de la veille, alors que l'incertitude règne sur les marchés mondiaux quant
au calendrier de relance de sa production par l'Arabie saoudite, poids lourd de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep). Mardi, le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdel Aziz ben Salmane, tiendra sa première conférence de presse depuis les attaques, mais l'objet de celle-ci n'a pas été précisée par les autorités. "L'Arabie saoudite dira probablement qu'elle peut pleinement approvisionner ses clients, mais avec le temps, cela pourrait devenir difficile. Toute indication de retard ou de contraction de l'approvisionnement entraînera de nouvelles hausses de prix dans les semaines/mois à venir", a prévenu S&P Platts


De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours