{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Amman appelle la communauté internationale à mettre fin aux violations à El Qods occupée

19 Palestiniens arrêtés par les forces d’occupation israéliennes

Au moins 19 Palestiniens ont été arrêtés, hier, par les forces d’occupation israélienne dans plusieurs parties de la Cisjordanie occupée, ont rapporté des médias locaux. Des sources locales ont confirmé à l’agence palestinienne Wafa que les forces de l’occupant ont arrêté 15 Palestiniens, notamment dans le district de Ramallah et Al Bireh, dans le centre de la Cisjordanie occupée. Au cours des arrestations, des affrontements entre les forces d’occupation et des jeunes palestiniens ont eu lieu à Beit Rima, a ajouté la même source, précisant que des soldats israéliens ont tiré des cartouches d’étourdissement et de gaz lacrymogène sur les jeunes de la localité qui ont tenté de bloquer leur passage. Aucune blessure n’a cependant été signalée, par les médias palestiniens. Dans le district d’El Qods occupée, les forces de l’occupant israélien ont tendu également une embuscade à trois Palestiniens, dont un adolescent de16 ans, de la ville d’Al-Eizariya, à l’est de la ville sainte. Dans la région d’Al-Khalil, des sources ont indiqué qu’un Palestinien a été arrêté lors d’un raid israélien miné dans la ville de Dura, située au sud. Les forces d’occupation israéliennes procèdent régulièrement à des incursions en Cisjordanie - y compris à El Qods occupée-, sous prétexte d’arrêter des Palestiniens «recherchés», ce qui provoque des affrontements avec les habitants. Selon des chiffres palestiniens, environ 5700 Palestiniens - dont de nombreuses femmes et enfants - sont emprisonnés actuellement dans les geôles israéliennes. Par ailleurs, le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a appelé hier la communauté internationale à prendre des «mesures efficaces et rapides» pour faire pression sur Israël pour qu’il mette fin à ses violations des sites sacrés d’El Qods occupée, dénonçant des actions qui transgressent le droit international et menacent la paix ainsi que la sécurité régionales et internationales. Le chef de la diplomatie jordanienne a invité les ambassadeurs de l’Union européenne (UE) à discuter de l’escalade israélienne à El-Qods occupée et des conséquences dangereuses des violations israéliennes et des mesures unilatérales visant la situation historique et juridique des lieux saints de la ville, a indiqué l’agence de presse jordanienne. Le ministre jordanien a souligné, à l’occasion, qu’ «Israël devait respecter la situation historique et juridique d’El-Qods occupée et de ses lieux saints islamiques et chrétiens, et cesser de violer ses obligations en tant que puissance occupante», a ajouté la même source. M. Safadi a dénoncé, en outre, «des mesures absurdes israéliennes contre les lieux saints d’El-Qods afin de provoquer les sentiments des musulmans et des chrétiens dans les mondes arabe et musulman», précisant que l’occupant israélien devrait supporter les «conséquences» de ces actions. Dans ce contexte, le ministre jordanien a souligné la nécessité d’unir les efforts de la communauté internationale afin de résoudre le conflit, conformément à la solution prévoyant la création d’un état palestinien indépendant, sur la base des frontières du 4 juin 1967, avec El-Qods-Est pour capitale, en respect des résolutions de l’ONU et de l’Initiative de paix arabe. «La position de l’UE en faveur de la solution des deux états et d’El-Qods valorisait les efforts de résolution du conflit et le soutien de l’UE à l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine permettra d’atténuer les souffrances des Palestiniens» a fait observer encore M.Safadi.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours