{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Combats acharnés aux portes d’Idlib

L’armée syrienne assiège Khan Cheikhoun

Des combats acharnés ont eu lieu hier à un kilomètre de la ville clé de Khan Cheikhoun, dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest syrien, entre des groupes terroristes et rebelles et les Forces armées syriennes qui tentent de reprendre la ville, selon une ONG. La majeure partie de la province d’Idlib et des segments des provinces voisines d’Alep, de Hama et de Lattaquié échappent encore au contrôle de Damas, huit ans après le début de la guerre. La région d’Idlib, dominée par le groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d’Al-Qaïda) et abritant quelques groupes rebelles, est la cible depuis fin avril de bombardements quasi quotidiens du régime et de son allié russe. Hier, «des combats féroces ont lieu entre terroristes et rebelles et forces du régime, à seulement un kilomètre à l’ouest de Khan Cheikhoun», a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).Au moins 45 rebelles et terroristes et 17 membres des forces pro-régime ont été tués dans ces affrontements qui ont éclaté dans la nuit de samedi à dimanche, selon l’OSDH. Cette ville, située sur l’autoroute traversant Idleb, relie Damas à la métropole d’Alep (nord), toutes deux sous contrôle gouvernemental. Les forces syriennes ont repris hier le village de Tell al-Nar, au nord-ouest de Khan Cheikhoun et se rapprochent de l’autoroute, a indiqué l’OSDH.»Leur objectif est d’encercler la ville depuis l’ouest et le nord», a indiqué l’ONG. A l’est, les forces pro-régime peinent à progresser en raison d’une «résistance acharnée» du camp terroriste, d’après l’OSDH.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours