{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Yémen

Les séparatistes prennent de nouvelles positions au gouvernement

Plus d’une semaine après avoir pris la ville d’Aden, les forces séparatistes ont poussé leur avantage dans le sud du Yémen en s’assurant le contrôle mardi de deux QG des forces du gouvernement dans la province d’Abyane, selon des responsables des deux côtés. Cette opération, qui a vu le gouvernement céder de nouvelles positions, prolonge l’action militaire à Aden, la grande ville méridionale, d’où les séparatistes du Conseil de transition du sud (STC) ont chassé des forces du gouvernement auxquelles ils sont pourtant théoriquement alliés face aux rebelles Houthis. L’ouverture d’un nouveau front dans cette guerre complexe et dévastatrice a incité l’émissaire de l’ONU au Yémen, Martin Griffiths, à avertir que le pays pourrait éclater à moins qu’un accord de paix ne soit rapidement conclu. «C’est une escalade injustifiée de la part des forces du STC qui sont soutenues par les Emirats arabes unis», s’est indigné sur Twitter Mohammed al-Hadhrami, vice-ministre des AE. Les Emiratis appuient le STC tandis que les Saoudiens soutiennent le gouvernement Hadi. Les Emirats arabes unis ont rejeté hier les accusations du gouvernement yéménite sur leur soutien à l’opération qui a permis aux séparatistes de prendre le contrôle d’Aden. «Nous regrettons ces allégations (...)que nous rejetons catégoriquement», a déclaré l’adjoint du représentant d’Abou Dhabi à l’ONU, Saoud Al-Chamsi, devant le Conseil de sécurité qui a tenu mardi une réunion sur le Yémen.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours