{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Syrie et S400

Pompeo s’entretient avec Cavusoglu

Samedi, le secrétaire d’état américain, Mike Pompeo, s’est entretenu au téléphone avec le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, au sujet de leur différend concernant l’acquisition des systèmes S-400 et de la sécurité à la frontière entre la Turquie et la Syrie. Pendant leur conversation téléphonique, M. Pompeo a évoqué la déception des Etats-Unis concernant l’acquisition, par la Turquie, de systèmes de défense antiaérienne russes S-400, a indiqué le porte-parole du département d’Etat, Morgan Ortagus, dans un communiqué. M. Pompeo a réaffirmé à M. Cavusoglu l’engagement des Etats-Unis de remédier aux préoccupations de la Turquie en matière de sécurité le long de la frontière entre la Turquie et la Syrie, tout en réitérant l’obligation qui leur incombe d’assurer la protection des partenaires locaux qui travaillent avec les Etats-Unis dans le cadre de la campagne contre l’Etat islamique, c’est-à-dire les forces kurdes. Ankara considère depuis longtemps les combattants kurdes syriens comme des terroristes. Au début du mois, des médias turcs ont rapporté qu’un convoi militaire turc avait été envoyé et déployé dans la province méridionale de Hatay, près de la frontière avec la Syrie, poussant certains observateurs à imaginer qu’une offensive turque contre les forces kurdes était imminente. La Maison-Blanche et le Pentagone ont confirmé en début de semaine que l’acquisition par la Turquie des systèmes S-400 l’avait exclue du programme des avions de chasse F-35 américains. Une décision qualifiée par Ankara d’illégitime, et qui pourrait irrémédiablement porter atteinte aux relations bilatérales.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours