{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Création d’une commission de consultation politique

Pyongyang et Damas se concertent

Le vice-président du Conseil des ministres syrien, ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Walid al-Mouallem et son homologue nord-coréen, Ri-Yong-ho ont signé hier, à Pyongyang, un mémorandum d’entente portant création d’une commission de consultation politique visant à renforcer la coordination entre les deux pays, ont rapporté des médias locaux. A l’issue d’une séance d’entretiens tenus à l’occasion de la visite officielle du chef de la diplomatie syrienne à Pyongyang, Walid al-Mouallem et son homologue nord-coréen ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente portant création d’une commission de consultation politique visant à renforcer la coordination entre les deux pays vis-à-vis des différentes questions intérêt commun et dans les instances internationales, a indiqué l’agence Sana. Le ministre syrien a tenu mardi à Pyongyang une réunion avec son homologue nord-coréen, Ri-Yong-ho, qui a porté sur les «relations cordiales historiques entre les deux pays amis et les moyens de les développer, surtout dans le domaine économique», a ajouté la même source.
La séance a également porté sur «l’importance de la coopération et de la coordination des efforts entre les deux pays pour affronter tous les défis, dont à la tête le terrorisme économique et les sanctions et mesures unilatérales imposées par les Etats-Unis et leurs alliés aux deux pays, sous différentes formes», a poursuivi la même source.

Les deux parties ont insisté, en outre, sur «la nécessité de travailler pour réactiver les accords de coopération commerciale, économique et culturelle signés entre les deux pays et de poursuivre l’échange des visites à tous les niveaux». Selon l’agence Sana, les deux ministres ont discuté, à l’occasion, de la situation au Moyen-Orient et dans la région de l’est asiatique et des questions régionales et internationales intéressant les deux pays, précisant que «les points de vue des deux parties étaient concordants dans toutes les questions abordées». M. al-Mouallem a réitéré l’appui de la Syrie à la position coréenne sur le dossier nucléaire, réclamant «la levée de l’embargo économique imposé à la République populaire démocratique de Corée».
Le chef de la diplomatie syrienne a passé en revue, lors de cette réunion, «les derniers développements en Syrie et les efforts que déploie le gouvernement pour lutter contre le terrorisme et affronter les sanctions unilatérales visant sa souveraineté, son intégrité territorial et sa décision nationale», a ajouté Sana. Pour sa part, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a rappelé la «position ferme» de son pays soutenant la Syrie, sa souveraineté et son intégrité territoriale», félicitant la Syrie pour «les réalisations qu’elle avait accomplies grâce aux sacrifices de son armes et à la fermeté de son peuple sous la direction du président Bachar al-Assad».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours