{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Conférence du 6 juillet prochain

Abdelaziz Rahabi en chef d'orchestre

Il révèle avoir pris les contacts nécessaires pour la réussite du rendez-vous.

Annoncée pour le 6 juillet prochain, la très attendue conférence nationale des «Forces du changement» aura bel et bien lieu et sera coordonnée par l’ancien ministre et diplomate, Abdelaziz Rahabi. Donné comme l’une des personnalités appelées à jouer un rôle déterminant dans la phase de transition, Rahabi a lui-même confirmé, sur sa page Facebook, la tenue de la conférence et le rôle qu’il y jouera. «J’ai été chargé de la coordination pour gérer cette initiative politique globale et unitaire pour produire une réflexion et déterminer les mécanismes de sortie de crise», a-t-il révélé dans son post, non sans préciser que la rencontre en question qui, dit-on, verra la participation de poids lourds de la politique nationale, que l’objectif assigné ne sera rien d’autre que «d’organiser dans les meilleurs délais, la première élection présidentielle démocratique de l’histoire du pays». Le propos du post est tellement diplomatique qu’on peut aisément y voir une disposition à faire des concessions, comme l’avait d’ailleurs suggéré le chef d’état-major dans l’un de ses discours. La «première concession» dans le propos de l’ancien ministre consiste en l’absence de toute référence à la transition dans son annonce de la conférence nationale. Il reste certainement à débattre de détails et s’attendre à d’autres « rectifications », à même d’arrondir certains ongles, pour s’assurer un processus électoral, le plus proche possible des normes démocratiques, tout en préservant le cadre constitutionnel, auquel l’ANP tient absolument.
Dans son post, Abdelaziz Rahabi ne donne pas beaucoup de détails, mais révèle avoir pris les contacts nécessaires pour la réussite du rendez-vous du 6 juillet. Il n’omet pas de préciser le caractère inclusif de sa démarche. Ainsi, «aucune partie» n’a été mise à l’écart, avec bien entendu, le souci d’une réelle représentative de la société et des courants idéologiques qui la traversent. Il faut dire que si Rehabi en parle sur un média social, c’est que la composante de cette conférence est quasi établie et son coordinateur en est satisfait.
Rappelons que cette initiative du Front du changement fait suite à la rencontre organisée, le 15 juin dernier, par quelque 70 organisations, entre syndicats, associations et collectifs. Une autre initiative pilotée par sept partis du pôle démocratique s’est tenue, hier. Ces derniers n’ont pas confirmé leur participation à la conférence du 6 juillet.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours