{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Pétrolier algérien arraisonné au détroit d'Ormuz

Aucune incidence sur l'activité commerciale de la Sonatrach

«Il s'agit pas plus d"une procédure ordinaire des forces des gardes cotes iraniennes pour vérifier le contenu du pétrolier», a affirmé le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab.

Le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab, a affirmé lundi à partir de Chlef, que l'incident relatif au pétrolier algérien qui a été arraisonné par les gardes côtes iraniennes alors qu'il traversait le détroit d'Ormuz, n'a eu aucun impact sur l'activité commerciale de l'entreprise Sonatrach, concernant notamment le transport des produits pétroliers. Interrogé par la presse sur l'impact de cet incident sur l'activité commerciale de la Sonatrach, le ministre, en visite de travail dans la wilaya, a déclaré que l'arraisonnement de ce pétrolier algérien n'a eu aucune incidence sur l'activité de cette entreprise nationale engagée au titre de contrats internationaux en matière de transport de produits pétroliers», a-t-il souligné. «Il s'agit pas plus d"une procédure ordinaire des forces des gardes cotes iraniennes pour vérifier le contenu du pétroler», a ajouté  Arkab, assurant que les ministères de l'Energie et des Affaires étrangères sont «immédiatement intervenus après l'incident, survenu vendredi dernier. Suite à quoi le pétrolier a poursuivi son chemin jusqu'en Arabie saoudite à partir de 20h45», a-t-il précisé. Le ministre de l'Energie a signalé que la Sonatrach est liée par des contrats internationaux dans le domaine de transport des produits pétroliers, qui est, a-t-il dit «un secteur rentable générateur de devises», parallèlement à la production et raffinage du pétrole et du gaz.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours