{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Zeghmati parle de l’indépendance de la justice (vidéo)

«Ce n’est pas un privilège, mais un devoir»

Le ministre de la Justice a insisté sur la neutralité des magistrats qui ne doivent se fier qu’aux preuves et à la loi…

Belkacem Zeghmati veut en finir avec la « justice du téléphone ». Après avoir affiché ses ambitions de lutter efficacement contre toute forme de corruption, il a envoyé aujourd’hui un message fort aux magistrats. Il s’agit d’une vraie justice indépendante. «L’indépendance de la justice n’est pas un privilège offert au magistrat, c’est un devoir qui s’impose à lui », a prévenu le ministre de la Justice, garde des Sceaux à l’occasion de l’installation du nouveau président et du nouveau procureur de la cour d’Oran. « Vous devez arbitrer entre les citoyens, dans leurs droits et libertés, en toute conscience et neutralité, sur la base du droit et des preuves qui sont exposées, sans aucune influence extérieure », a-t-il insisté pour ce qui s’apparente à une véritable leçon de droit…

 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours