{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

CONSÉQUENCE DE LA LOI DE FINANCES COMPLÉMENTAIRE 2009

Chute des importations de véhicules

La facture des importations des sucres et sucreries a connu une forte hausse.

La facture des importations a enregistré une forte baisse au premier semestre 2010. Une performance qui touche tous les secteurs tels que les produits alimentaires, les médicaments et autres biens et services, à commencer par les véhicules touristiques. C´est ce qu´a révélé, hier, le Centre national de l´informatique et des statistiques des douanes (Cnis). En effet, la tendance à la baisse de l´importation de ces derniers s´est confirmée durant les six premiers mois de l´année en cours. Elle est estimée à 17,72%, passant ainsi à 675,31 millions de dollars, contre 820,76 millions de dollars à la même période en 2009. D´autres produits ayant trait au secteur de l´automobile ont connu des baisses importantes. Il s´agit, entre autres, des pneumatiques neufs avec une diminution de 61,18% pour se chiffrer à 40,69 millions de dollars au 1er semestre 2010 contre 104,81 millions de dollars pour les trois premiers mois de 2009. Les autres parties et accessoires de véhicules automobiles enregistrent également un fléchissement de 12,48%. Elles ont atteint 185 millions de dollars. Aussi, les importations des réfrigérateurs et congélateurs ont baissé de 24,74%, passant à 61,96 millions de dollars contre 82,33 millions de dollars. Ainsi, les mesures prises par les pouvoirs publics pour encadrer les opérations du commerce extérieur dans le but d´assainir cette activité et contenir les flux des importations des marchandises, ont grandement contribué à la baisse des importations des biens de consommation non alimentaires qui ont représenté 15,15% des importations globales au cours de la période de référence. Concernant la facture des importations des produits alimentaires, cette dernière a également enregistré une diminution substantielle de près de 11% durant le premier semestre 2010. Elles représentent 15,17% du volume global des importations et s´établissent aujourd´hui à 2,99 milliards de dollars au cours des six premiers mois de 2010, contre 3,35 milliards de dollars pour la même période en 2009, selon le Cnis. Sur les six principaux produits du groupe des biens alimentaires importés, trois ont connu d´«importantes baisses» en termes de montant. Il s´agit des céréales, semoule et farine, des viandes, des laits et produits laitiers.
La baisse la plus importante a été enregistrée pour la facture d´importation des céréales, semoule et farine qui est de 34,13%, soit 969 millions de dollars de janvier à juin dernier contre 1,47 milliard pour la même période de référence de l´année écoulée. Les viandes ont également baissé de 27,47% pour totaliser 66 millions de dollars contre 91 millions de dollars. La même tendance a été enregistrée pour les laits et produits laitiers qui ont baissé de 16,73% s´établissant à 458 millions de dollars pour ce qui est du premier semestre 2010 contre 550 millions de dollars durant la même période 2009, détaille le Cnis. Toutefois, la facture des importations a augmenté pour les sucres et sucreries, de 20,07%, pour atteindre 323 millions de dollars contre 269 millions. Pour les légumes secs, la hausse est de 8,66%. Elle totalise 138 millions de dollars contre 127 millions. S´agissant des statistiques du commerce extérieur pour le 1er semestre 2010, les exportations de l´Algérie ont atteint 26,25 milliards de dollars soit une augmentation de 32,82%. Les importations ont atteint 19,71 milliards de dollars.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours