{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Après une relative accalmie du fléau

Hausse inquiétante de la criminalité

L’accalmie n’aura été que de courte durée.

La diminution des actes criminels est retenue à l’actif, nous dit-on, du mouvement populaire, en raison du fort déploiement des forces de sécurité, nous explique-t-on. Une mobilisation contraignant le retrait des groupuscules. Or, l’accalmie n’aura été que de courte durée. Depuis Annaba jusqu’à Batna, en passant par El Tarf et Guelma, entre autres wilayas, la situation suscite l’inquiétude à l’approche de la saison estivale, notamment dans les villes côtières. Si à Annaba, les opérations coups de poing s’enchaînent, le cas est similaire pour la wilaya d’El Tarf et les autres. Au terme des actions menées par les services de sécurité, à travers la région de l’Est, les opérations sont de qualité. Tel est le cas à Annaba où une bande d’agresseurs a été neutralisée. L’opération menée avant-hier, par la sûreté extra-muros de la localité de Sidi Salem, s’est soldée par l’arrestation de neuf délinquants, âgés entre 25 et 30 ans. Outre, cela, il a été saisi un arsenal d’armes blanches, 10 sabres, trois fusils harpons, des crans d’arrêt entre autres. La bande, qui a terrorisé la population de Sidi Salem, a été placée sous mandat de dépôt. Même situation enregistrée à la wilaya d’El Tarf où les services de police ont mis fin à l’activité criminelle d’une bande d’individus cagoulés, spécialisée dans les agressions. Les quatre individus s’adonnaient aux agressions à l’arme blanche, contre de paisibles citoyens de la localité de Sidi Belgacem. Agés entre 20 et 30, ans les quatre repris de justice, ont été arrêtés et incarcérés. Autres lieux, même insécurité à Batna, dont la brigade de la police judiciaire a mis fin à diverses activités criminelles de plusieurs individus. Ces derniers, âgés entre 20 et 37 ans, sont tous des repris de justice, et versés dans le trafic de produits narcotiques, vol de véhicules, agressions et autres actes, dans plusieurs localités du chef-lieu de la commune de Batna. À la wilaya de Guelma également, la situation est devenue inquiétante, en raison du retour en force des bandes d’agresseurs, comme révélé par une source sécuritaire. Selon cette dernière, ces bandes de délinquants, outre les agressions des citoyens, s’exhibent au volant de véhicules, brandissant des armes blanches, des sabres surtout. ceux de Boumahra et Belkhiri notamment, sement la terreur au sein des populations, souvent victimes de violence. Selon la même source, rien que pour ces deux localités de la wilaya de Guelma, les éléments de la gendarmerie ont arrêté deux bandes, composées de huit repris de justice, spécialisés dans les agressions et le vol des cheptels. Agés entre 26 et 47 ans, les malfaiteurs ont été placés sous mandat de dépôt.
Pour ne citer que ces cas dans ces wilayas, car, convient-il de le noter, la situation est quasi identique dans la plupart de nos villes. Celles-ci sont censées être une vitrine pour un tourisme qui peine à amorcer son décollage.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours