{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le stade du 5-Juillet ou l’euphorie atypique des supporters algériens

La grande fête à ciel ouvert

Dès le sifflet final et l’annonce de la victoire de la sélection nationale, les foules explosent de joie et de liesse.

L’émerveillement était à son comble, hier, lors de la finale sensationnelle entre la sélection nationale et l’équipe du Sénégal. Le mythique stade du 5-Juillet avait offert une image idyllique des Algériens et des Algériennes venus de toutes les régions et villes du pays pour soutenir et supporter leur équipe qui n’a pas démérité depuis l’entame de la coupe d’Afrique des nations jusqu’à son dénouement heureux.
L’image a donné le tournis aux autres pays qui suivaient de près le match décisif pour le sacre entre l’Algérie et le Sénégal. Les Algériens et les Algériennes qui donnaient des couleurs et des voix au stade du 5-Juillet ont été plongés dans l’ambiance du Caire, on dirait que le match se déroulait en Algérie sur la pelouse du stade du 5-Juillet.
100 000 supporters ont envahi le stade, c’est un record depuis son inauguration en 1973.
Il faut dire aussi qu’aucun pays n’a assisté à la scène d’un match qui se joue dans un autre pays et que ses supporters ont soutenu dans un stade à travers un écran géant. C’est spectaculaire, des scènes de liesse et de suspense interminables, des familles sont venues armes et bagages avec leurs enfants, des jeunes garçons et des jeunes filles et des personnes âgées pullulaient et ornaient le stade du 5-Juillet avec l’idée d’apporter le soutien à leur sélection nationale et faire montre d’un attachement à l’emblème et à la patrie.
Le match opposant l’Algérie au Sénégal lors de la finale de la coupe d’Afrique des nations a montré la cohésion entre les Algériens quand il s’agit de défendre l’emblème et l’honneur de la patrie. Cette atmosphère s’est révélée fabuleuse lors de l’inscription du premier et unique but de Bounedjah durant la première minute de début du match. La délivrance était à son paroxysme, les supporters se sont laissés transporter par leur pathos à telle enseigne que le stade du 5-Juillet et ses alentours se sont transformés en un défilé de joie et de liesse mêlées de cris et de youyous qui rappellent le jour d’après de l’autodétermination d’un peuple. Les feux d’artifice ornaient le stade et imposaient leur rythme sur fond d’une victoire qui se faisait construire au fur et à mesure.
Les foules étaient nombreuses, le stade du 5-Juillet ne pouvait plus recueillir du monde, il affichait archicomble, les pourtours du stade étaient remplis de spectateurs potentiels qui n’avaient pas eu la chance d’accéder à son intérieur. Mais dès le sifflet final et l’annonce de la victoire de la sélection nationale, les foules explosent de joie et de liesse, le stade s’est transformé en un lieu où le festival mêlé d’euphorie se sont substitués au spectacle. Tout le monde avait hâte de trouver l’issue de sortie pour profiter du temps de joie dans les rues, mais les routes étaient bloquées, les issues fermées, pour cause, le nombre incalculable de voitures qui ne pouvaient pas circuler à cause des bouchons qui se sont dressés après l’annonce de la victoire de l’Algérie contre le Sénégal. Le stade du 5-Juillet a su donner aux Algériens et Algériennes le charme d’antan où l’Algérie faisait bercer les esprits et donner de la joie à tout le monde. Cette scène historique qu’avaient observé les supporters de la sélection nationale a pu s’ériger en un véritable ciment de cohésion nationale. Que la fête continue !! 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours