{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Il parle de quatre axes pour sortir de la crise

Le plan Benflis

L’opposant farouche à l’ex-régime insiste sur le « départ des trois B» à l'effet de parvenir à un compromis sur ce sujet qui est au cœur de l'impasse actuelle.

Ali Benflis est revenu avec un nouveau plan de sortie de crise. Dans un entretien paru au Quotidien d’Oran, il évoque quatre axes qui pourraient sauver l’Algérie. « Le premier axe du plan que je propose part du constat d'une réalité politique incontournable. Je veux dire qu'il n’y a pas de dialogue national possible sous l'égide des figures résiduelles du régime politique qui a sévi dans notre pays deux décennies durant. J'ai donc proposé que la partie invitante au dialogue soit composée de personnalités nationales sans affiliation partisane et jouissant d'une large acceptation populaire», a souligné l’opposant farouche à l’ancien régime. «Le deuxième axe de ma proposition porte sur le cadre du dialogue national qui doit nécessairement s'insérer dans la trajectoire de la satisfaction des demandes légitimes formulées par le peuple algérien et du changement de régime politique qu'il veut et qu'il attend », a-t-il poursuivi avant d’évoquer le troisième axe qui « concerne l'objectif du dialogue national qu'une très large tendance a permis de dégager et qui porte sur l'option de la tenue de l’élection présidentielles dans des délais raisonnable et acceptables». Enfin, le quatrième axe du plan proposé s’articule autour de quatre points : 1/ les conditions politiques du scrutin présidentiel ; 2 / ses conditions institutionnelles ; 3 / ses conditions légales et 4 / la date de la tenue de l'élection présidentielle.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours