{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Déferlante ministérielle sur la wilaya

Les ministres se bousculent à Annaba

Au regard du commun des mortels de la ville des Jujubes, jamais un tel va-et-vient de commis d’Etat n’a été enregistré.

Est-ce par souci de faire hisser le développement dans cette wilaya ou par appréciation du civisme que manifestent ses habitants à l’égard de leurs hôtes ?
En effet, depuis le mois de juillet dernier, la wilaya de Annaba vit au rythme des visites ministérielles. Depuis le ministre des Ressources en eau, Ali Hammam, jusqu’au ministre de l’Energie Mohamed Arkab en passant par celui du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, la susceptibilité de la question semble inévitable. Puisque convient-il de noter que le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, effectue aujourd’hui, une visite d’inspection et de travail à son secteur à Annaba. Est également attendu pour demain lundi ou après-demain mardi, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui.
Cet intérêt particulier pour cette wilaya dénote, soit de la léthargie du développement, que les gestionnaires des affaires dans le gouvernement de Bedoui, tentent de booster, pour avoir la légitimité aux yeux du peuple, soit, tout simplement, il s’agit de l’application des instructions du Premier ministre qui a dépêché ses ministres pour sortir sur le terrain, au lieu de gérer les affaires depuis leurs bureaux. En tout état de cause, les ministres qui sont passés à Annaba, n’ont pas été rejetés, encore moins chahutés. Au contraire, pour la plupart, être à l’écoute des populations, chacun en son secteur, semble être la formule idoine, pour ces ministres, de ce gouvernement dit «de gestion des affaires», d’être acceptés sans incident.
Car convient-il de le souligner, à chaque tentative de sortie sur le terrain, des manifestants s’interposent, empêchant ainsi la traduction sur le terrain de cette décision politique, prise par l’ex-président de la République démissionnaire, Abdelaziz Bouteflika en l’occurrence.
Effectivement, depuis la nomination du gouvernement Bedoui, à chaque fois qu’un membre fait une sortie sur le terrain, il se voit dans l’obligation d’annuler une visite programmée dans une wilaya. Les citoyens, informés à l’avance de ces déplacements, protestent et obligent ainsi les représentants du pouvoir à rentrer chez eux. Plusieurs visites ont été annulées à cause de ces manifestations citoyennes. Meriem Merdaci, ministre de la Culture, a été chahutée lors de sa sortie à Tipasa et a dû annuler sa sortie à Guelma, tandis que son collègue du Tourisme n’a pu se rendre à M’sila. D’autres ministres du gouvernement, dont l’emblématique ministre de l’Intérieur, ont essuyé la colère des Algériens.
Ce qui n’a pas été le cas pour la wilaya de Annaba où, les ministres qui s’y sont rendus, ont dû franchir une barrière citoyenne, après avoir pris connaissance de leurs doléances. Tel le cas d’Abdelkader Benmessaoud qui a fait une escale sur la côte annabie où il a rencontré des citoyens sans difficultés.
Serait-ce le cas pour le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud et de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière Mohamed Miraoui ? Ces deux commis de l’Etat, ont à la charge deux secteurs, le moins que l’on puisse qualifier de très lourds.
Dans tous les cas, c’est ce que va démontrer la visite aujourd’hui, de Kamel Beldjoud, ministre de l’Habitat à Annaba où il va procéder au dépôt de la première pierre pour un projet de
3077 logements. Une visite qui va également permettre au ministre de s’enquérir de divers projets en cours, notamment au niveau des nouveaux pôles urbains, El Kalitoussa, Aïn Djebarra et Oued El Aneb. Pour sa première visite à Annaba, Kamel Beldjoud, se rendra également, à la nouvelle-ville de Draâ Erriche où il va inspecter différents projets relevant de son département, et prendra les décisions adéquates. Par ailleurs, et selon certaines informations filtrées, cette valse des visites ministérielles, s’inscrirait dans le cadre de la préparation de la visite du Premier ministre Noureddine Bedoui.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours