{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Démantèlement d’un réseau transfrontalier de voitures

Les BRI d’Oran arrêtent 9 individus

Trafic transfrontalier des documents, faux et usage de faux en introduisant des fausses donnes dans le réseau national des cartes grises et abus de pouvoir. Tels sont les chefs d’inculpation retenus par les policiers de la brigade de recherches et d’investigations (BRI II) près la sûreté de la wilaya d’Oran contre un réseau spécialisé dans la falsification des documents officiels, notamment les dossiers de base des automobiles. Les mis en cause sont au nombre de neuf personnes, tous arrêtés suite à une large offensive déclenchée par les policiers des BRI, ayant, dans ce sillage, saisi 16 voitures. Ce coup de filet est le fruit d’une longue investigation menée par les éléments des BRI dans plusieurs wilayas du pays suite à la prolongation de prérogatives. Cette opération survient après celle similaire opérée par les éléments de la Gendarmerie nationale ayant démantelé, eux aussi, un réseau de trafic de véhicules à Oran.
Comme ils ont saisi un ensemble de clés de contact et d’appareils servant au salvage des véhicules. Aussi, un important réseau spécialisé dans le trafic de véhicules et de papiers administratifs a été démantelé à Oran par les enquêteurs de la section de recherche de la Gendarmerie nationale.
Les investigations ont donné lieu à l’arrestation de cinq individus alors qu’un sixième trafiquant qui demeure toujours en fuite est activement recherché. Cette affaire a commencé suite à l’interpellation du nommé M.D., âgé de 27 ans, au centre-ville d’Oran, plus exactement à hauteur de la cité le Plateau, à bord d’un véhicule de marque Chrysler, immatriculé à l’étranger et dépourvu de documents. Passé aux aveux, celui-ci n’a pas tardé à avouer l’existence d’un réseau implanté dans l’Oranie et qui trafique même des permis de conduire vierges et des clés de contact pour véhicules et des outils servant au salvage de voitures visées. De tels renseignements ont servi de point de départ d’une vaste opération de recherches ayant permis, en premier lieu, l’arrestation de son acolyte, M. M., âgé de 43 ans dans la localité d’Es-Senia, à bord d’un véhicule de marque Kia Picanto, un autre véhicule qui porte de fausses plaques d’immatriculation. Et ce n’est pas tout. Sur le champ, les gendarmes ont récupéré une carte d’immatriculation et un permis de conduire, sur lesquels sont apposés les cachets de la daïra d’Oran. Après vérification, les enquêteurs ont été confortés par la confirmation faisant état que la voiture en question a fait l’objet d’un larcin, suivie de recherches déclenchées par les gendarmes depuis le 24 janvier 2010 par les éléments de la sûreté urbaine d’Oued Rhiou dans la wilaya de Relizane, wilaya située à près de 200 km à l’est d’Oran. L’enquête se poursuivant a donné lieu à d’autres révélations après la perquisition opérée dans le domicile d’un troisième complice se trouvant en fuite. Celui-ci est résident dans la localité de Boutlélis, commune située à l’extrême ouest de la wilaya d’Oran.
Les gendarmes ont découvert un autre véhicule de marque Kia Picanto aux fausses plaques d’immatriculation, une carte d’immatriculation et un permis de conduire falsifiés. Un autre permis de conduire vierge et un lot de clés de contact pour véhicules et des outils ont été récupérés au cours de cette opération. Cependant, l’autre complice demeure activement recherché, tandis que le cinquième est détenu au centre de rééducation d’Oran, pour plusieurs affaires de vol. L’enquête est toujours de vigueur.
 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours