{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

El Karma (Oran)

Les voleurs de la pièce de rechange ne séviront plus

Après les voitures, la pièce de rechange. Ce sont deux phénomènes intimement liés auxquels font face les éléments des brigades rattachées au groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya d’Oran.

Dans leurs modes opératoires, les hommes en tenue verte ne chôment plus en s’attaquant à ce délit après avoir resserré l’étau sur les voleurs de voitures. La dernier offensive déclenchée par les gendarmes de la commune d’El Karma a abouti à l’arrestation de huit personnes, dont deux mineurs, tous impliqués dans des affairés liées aux larcins des pièces de rechange des voitures de toutes les marques. La même opération s’est soldée par la récupération d’un important lot de pièces détachées prêtes à être commercialisées après avoir fait l’objet de vol perpétré par les mis en cause faisant, jusqu’à maintenant, l’objet d’enquêtes supplémentaires, et ce dans le but de tirer au clair une telle affaire.
Celle-ci coïncide avec le traitement par la justice d’une autre affaire citant un individu portant le sobriquet «Rigla», et ses deux acolytes ayant ressuscité une «spécialité », disparue » à la faveur du renforcement des mesures de sécurité et des moyens technologiques : l’endommagement des véhicules dans le but de voler leurs accessoires. Auditionnés par le tribunal dans le cadre de leur procès, l’avocat général a, après avoir entendu toutes les parties concernées, requis des sentences maximales à l’encontre des accusés accablés par des preuves palpables, des enregistrements vidéos, des caméras de télésurveillance implantées dans des lieux ou ont été perpétrés les larcins.
Cette affaire remonte au mois passé suite aux dépositions formulées, auprès des enquêteurs, par plusieurs automobilistes ayant souligné que leurs voitures ont fait l’objet d’endommagement suivi de vol de leurs accessoires. Ayant lancé les investigations, les enquêteurs ont, grâce à l’exploitation des vidéos de télésurveillance, réussi à identifier le premier mis en cause, un mineur.
Poursuivant leurs recherches, les enquêteurs ont, en un laps de temps, pu mettre la main sur le reste des membres de la bande de malfrats ayant déjà un passif noirci par des affaires identiques à celles dans lesquelles ils viennent d’être jugés et condamnés à trois années d’emprisonnement ferme. Un tel fait, ne remontant pas à hier, a vite fait de reprendre de l’envol en dépit de tous les moyens mis en place dans le cadre de la lutte contre la criminalité lambda. Tout récemment, les services de la police judiciaire de la sûreté de la wilaya d’Oran ont réussi à neutraliser un réseau de vol et de trafic international de véhicules et de falsification de documents.
Les deux trafiquants, âgés de 35 et 38 ans, falsifiaient les documents de base, y compris les caractéristiques techniques des voitures. Ils ont été arrêtés à bord d’un véhicule portant une immatriculation étrangère dont les documents étaient falsifiés. Cette arrestation a été possible à la suite d’informations parvenues à la police, faisant état de l’existence d’une bande criminelle qui achetait des véhicules volés pour les revendre par la suite après falsification des documents et leurs numéros de série.
Cette opération a permis à la police de récupérer deux véhicules et un camion. Et ce n’est pas tout. Les policiers ont, tout récemment, saisi un autre camion, volé, et récupéré ainsi quatre cartes grises et documents de base falsifiés, des clés d’autres véhicules de différentes marques et six téléphones portables.
Les deux individus ont été remis entre les mains de la justice pour trancher leur cas.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours