{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Tizi Ouzou

Objectif : Garder la première place

Espérons que la wilaya de Tizi Ouzou soit toujours à la hauteur et pourquoi pas, garde la meilleure place à l’échelle nationale.

Les parents d’élèves, les candidats, les responsables à la direction de l’éducation, le premier magistrat de la wilaya, les enseignants : tous ont réaffirmé hier que l’objectif dans la wilaya de Tizi Ouzou consiste à garder la première place à l’échelle nationale aux résultats du baccalauréat. Mohamed Djmaâ, wali de Tizi Ouzou, a indiqué hier à la presse, que des instructions ont été données à toutes les parties concernées ces derniers jours, pour réunir les conditions nécessaires afin que les épreuves du baccalauréat qui démarreront aujourd’hui (dimanche) se déroulent dans les meilleures conditions possibles. « Espérons que la wilaya de Tizi Ouzou soit toujours à la hauteur et pourquoi pas, garde la meilleure place à l’échelle nationale comme elle l’a fait pendant toutes ces dernières années », a affirmé le premier magistrat de la wilaya. Lui emboîtant le pas, Mohamed Lalaoui, directeur de l’éducation de la wilaya de Tizi Ouzou, a également déclaré, hier à la presse, que le souhait de tout un chacun à Tizi Ouzou reste celui de maintenir son statut de première place aux résultats scolaires de fin d’année, notamment au baccalauréat, mais pourquoi pas aussi au brevet d’enseignement moyen et à l’examen de passage au collège (cinquième ou ex-sixième).
Le directeur de l’éducation de Tizi Ouzou a indiqué en outre qu’en dépit des quelques perturbations qu’a connues la scolarité des élèves de la wilaya à l’instar des autres régions du pays, des efforts immenses ont été fournis par toutes les parties concernées, notamment par les enseignants pour rattraper les retards et pour assurer un déroulement normal de la scolarité tout au long des trois trimestres de l’année scolaire 2018-2019.
Cette année, toutefois, la scolarité n’a pas été aussi perturbée que lors de l’année scolaire 2017-2018 où, pour rappel, la majorité des établissements scolaires de la wilaya avait été paralysée par une grève de plus de trois mois, initiée par le Syndicat autonome Cnapeste après l’agression physique dont avait fait l’objet une enseignante à l’intérieur même du siège de la direction de l’éducation. En ce qui concerne l’aspect organisationnel de cet événement, nous avons appris qu’en plus de tout le personnel concerné dans le secteur de l’éducation, les services de sécurité (police et gendarmerie) ont pris toutes les dispositions et les mesures nécessaires, notamment aux abords des centres d’examen et au niveau des portails d’accès à ces derniers. Ce dispositif spécial baccalauréat vise à assurer la sécurité tout au long des cinq journées que durera cet examen. Aussi, avons-nous appris que les services de la Protection civile de la wilaya de Tizi Ouzou ont mobilisé leurs troupes pour intervenir en cas de nécessité bien entendu.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours