{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Des joueurs annoncés déjà en retraite internationale

Belmadi met son nouveau plan en marche

«J’ai vécu avec trois générations en EN, les joueurs actuels ont tout l’avenir devant eux. Concernant mon avenir, je compte m’arrêter bientôt et laisser la place aux jeunes», a déclaré Rafik Halliche.

Généralement, lorsqu’un footballeur songe à prendre sa retraite, il choisit le moment d’une consécration pour sortir avec les honneurs et par la grande porte. Avec un groupe de joueurs aguerris et une ossature de 8 à 9 joueurs titulaires qui ont déjà l’expérience d’au moins une CAN dans les jambes et surtout une moyenne d’âge de 27 ans et 10 mois, la sélection algérienne a bien réussi son pari d’arracher le trophée africain en terre égyptienne. Soit le premier trophée continental en dehors de nos bases. Et c’est ce moment précis qu’a choisi Rafik Halliche pour annoncer sa retraite internationale : «Après presque
12 ans de carrière avec l’Équipe nationale, j’ai pratiquement tout vécu : une qualification historique au Mondial 2014, une place de huitième de finaliste au Mondial-2014 et aujourd’hui cette CAN-2019. Je ne peux espérer mieux. J’ai vécu avec trois générations, les joueurs actuels ont tout l’avenir devant eux. Concernant mon avenir, je compte m’arrêter bientôt et laisser la place aux jeunes.». Voilà qui est bien clair. Le défenseur Rafik Halliche a, avec cette CAN-2019, participé à sa 6e compétition internationale avec les Verts depuis ses débuts internationaux en 2008. Il est bien connu de par son abattage, sa hargne de vaincre et sa détermination à aller jusqu’au bout de l’effort, Halliche mérite bien une sortie honorable et surtout par la grande porte. En dehors de Halliche, qui l’a bien annoncée, d’autres joueurs sont cités par des observateurs pour une éventuelle retraite internationale. On citera, entre autres, les joueurs trentenaires. On évoque, les deux gardiens de but, Rais M’bolhi (33 ans) et Azzedine Doukha (32 ans), le milieu de terrain Adlane Guedioura (34 ans) ainsi que l’attaquant Islam Slimani (31 ans). Mais, chose importante, aucun de ces 4 joueurs n’a annoncé ou fait allusion à une éventuelle retraite. Toujours est-il, lorsqu’on arrache une CAN en fin de carrière en étant trentenaire, à part pour les gardiens de but, il est très difficile d’envisager une autre consécration à ce niveau, dans les plus brefs délais. Pour ce qui est de notre EN et nos joueurs, à partir de cette consécration en Egypte, toutes les sélections qui vont rencontrer les joueurs de Belmadi vont multiplier les efforts pour les battre. En d’autres termes, il est plus difficile de conserver un trophée que de l’avoir. Et donc la probabilité de quitter les Verts est bien plausible. Seulement, ce n’est pas facile de le faire, car il faut d’abord discuter avec le sélectionneur qui leur a donné l’occasion de jouer cette CAN. Belmadi a, tout de même, l’ingénieuse idée de sélectionner des doublures pour chaque poste. Ce qui veut dire que si un de ses joueurs quitterait l’équipe pour quelque raison qu’elle soit, il est vite remplacé par sa doublure. Le match contre la Tanzanie où Belmadi a changé pas moins de 9 joueurs sur le onze rentrant en est bien la preuve. Mieux encore, Belmadi a une liste élargie des joueurs qui peuvent remplacer les probables partants. A titre d’exemple, il y a d’abord Oussama Chita, qui, malheureusement, a été blessé et c’est ce qui fait qu’il n’a pu être retenu par Belmadi. Il y a aussi, Victor Lekhal, qui a raté la CAN pour le même motif. il y a aussi Abeid, tout prêt, sans oublier d’autres qui sont polyvalents et qui peuvent bien remplir leur tâche dans ce poste de «sentinelle». Quant aux deux gardiens de buts, Doukha et M’bolhi, là, il y a , tout de même, plusieurs prétendants : Alexandre Oukidja (30 ans), Mustapha Zeghba (29 ans) et surtout le dernier rempart du CR Belouizdad, le jeune Gaya Merbah (24 ans). Ceci, sans oublier Abdelkader Salhi et Malik Asselah.
Quant à Islam Slimani, avec un Bounedjah, très mobile et surtout infatigable. Encore faut-il ne pas oublier le très motivé Andy Delort. Ce n’est pas ce qui manquera aux Verts dans ce secteur. De plus, il ne faut non plus oublier que pour les deux prochains matchs de la sélection nationale composée des joueurs locaux, ces derniers seront en alerte au mois de septembre pour disputer la double confrontation face au Maroc au titre de la qualification au CHAN prévue au Cameroun.
Ce qui veut sire que Belmadi pourrait également puiser dans cette sélection pour renforcer son groupe en prévision de la CAN 2021 prévue également au Cameroun.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours