{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Riyad Mahrez-Sadiou Mané

Des retrouvailles de plus

Cette finale reste sans doute une occasion pour le Sénégalais de prendre sa revanche sur l’Algérien, ou encore pour la star algérienne de confirmer sa suprématie sur la perle noire du Sénégal.

Elles étaient 24 équipes au départ, il n’en reste que deux encore en course pour le sacre de la 32e édition de la coupe d’Afrique des nations ; et cela après les qualifications du Sénégal et de l’Algérie, dimanche dernier, en demi-finale, face respectivement à la Tunisie et au Nigeria. Alors que le premier choc a vu, en demi-finales, les Lions de la Teranga du Sénégal se débarrasser des Aigles de Carthage de la Tunisie (1-0 AP), la deuxième explication ayant opposé les Fennecs d’Algérie aux Supers Eagles du Nigeria a tourné en faveur des nordistes de l’Algérie (2-1).
Si le Sénégal et l’Algérie ont validé leurs billets pour la finale, dans la douleur, c’est aussi parce que ces deux équipes sont bien conduites par deux grandes stars du football africain, Riyad Mahrez et Sadiou Mané. Après être passés à côté de leur Coupe du monde Russie - 2018 où ils n’ont pas franchi la phase des groupes malgré des ambitions que ces derniers s’étaient fixés au départ, les Lions de la Teranga du Sénégal sont venus en Egypte avec un seul objectif : rattraper leurs erreurs du passé et remporter la CAN.
Sadio Mané et ses partenaires y sont presque mais ils auront une dernière montagne à surmonter, et elle n’est rien d’autre que les Fennecs d’Algérie, déjà vainqueurs des Lions sénégalais en phase de groupes (1-0) et se présentent comme les favoris de cette finale sur le papier.
La sélection sénégalaise est bien conduite par sa star de Liverpool, certes, mais la tâche s’annonce très difficile face aux Fennecs portés par Ryad Mahrez qui est l’autre star de cette finale inédite entre les deux équipes. Une finale ne se joue pas, mais elle se gagne, dit-on. Les Fennecs ont gagné leur match de la phase de groupes face aux Sénégalais certes, mais le rendez-vous de vendredi prochain sera un autre match, sûrement avec une autre allure. Cette finale sera également un nouveau challenge entre les deux stars au rendez-vous. A part le premier duel remporté par l’Algérien en phase de groupes, il faut également rappeler que Mané avait déjà perdu son premier face-à-face de la saison face à Mahrez, et cela c’était avec leur club, en championnat anglais. Malgré un classement serré, la star des Fennecs en championnat avec Manchester City avait déjà pris le dessus sur Sadio Mané et Liverpool, en remportant le très convoité Premier League sous les yeux de Mané et Salah (Egypte). Cette finale reste sans doute une occasion pour le Sénégalais de prendre sa revanche sur l’Algérien, ou encore pour la star algérienne (Mahrez) de confirmer sa suprématie sur la perle noire du Sénégal.
Signalons que les Lions de la Teranga sont à leur deuxième participation à une finale de coupe d’Afrique des Nations, après celle jouée et perdue devant le Cameroun de Patrick Mboma en 2002, alors que les Fennecs, eux, revoient la gloire africaine après 29 ans, date de leur unique sacre en 1990.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours