{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Un record en 62 ans de compétition

La barre des 100 buts franchie

Certes, 102 buts ont été marqués en 52 matchs, mais la moyenne n’est que de 1,96 but/match. C’est même la première fois depuis la CAN-2002 que la moyenne de buts est inférieure à 2 buts/match.

102 buts ont été inscrits lors de la 32e édition de la coupe d’Afrique des nations, qui s’est achevée vendredi soir au Caire par la consécration de l’Algérie pour la deuxième fois de son histoire face au Sénégal, un record en 62 ans de compétition. C’est la première fois que la barre symbolique des 100 buts a été franchie. Ce total a été atteint lors des demi-finales entre les Verts algériens et les Super Eagles nigérians (2-1). Odion Ighalo, le meilleur réalisateur du tournoi, a marqué le 99e but, égalant le précédent record de la CAN-2008 et égalisant par la même occasion.
Et le 100e but a été inscrit dans les dernières secondes par Riyad Mahrez, d’un coup franc entré dans la légende du football algérien. Le 101e but a été marqué, une fois de plus, par Ighalo lors de la petite finale gagnée par le Nigeria contre la Tunisie (1-0). Le 102e et dernier, enfin, est donc à mettre au crédit de Baghdad Bounedjah après 1’20 de jeu lors de la finale remportée par les Guerriers du désert face aux Lions de la Téranga (1-0). Il y a tout un monde d’écart entre l’époque du tout premier but de l’histoire de la compétition et le dernier de Bounedjah. En 1957, la première CAN, organisée à Khartoum au Soudan, n’avait réuni que trois équipes: le Soudan, l’Egypte et l’Ethiopie. La quatrième, l’Afrique du Sud, fut disqualifiée en raison de l’apartheid. La demi-finale Ethiopie - Afrique du Sud fut annulée et il n’y eut donc que deux matches : l’autre demie Soudan - Egypte (1-2), puis la finale Egypte - Ethiopie (4-0). Deux matches durant lesquels furent quand même marqués 7 buts. Cette CAN-2019, elle, a été la première à attirer un total de 24 équipes, contre 16 d’ordinaire. 52 matches furent donc disputés au pays des pharaons cette année, contre 32 matches pour les CAN précédentes. Conséquence logique : avec plus de matches joués, le record de buts avait bien plus de chances de tomber. C’est ce qui est arrivé. A y regarder de plus près, cette CAN-2019 n’a pas été si prolifique. Certes, 102 buts ont été marqués en 52 matches. Mais la moyenne n’est que de 1,96 but/match.
A titre de comparaison, la CAN-2008 au Ghana fut bien plus spectaculaire : en 32 matches, 99 buts furent marqués (soit seulement 3 de moins qu’en 2019).
La moyenne de but sur cette CAN-2008 était nettement supérieure 3,09 buts/match. C’est même la première fois depuis fort longtemps que la moyenne de buts est inférieure à 2 buts/match. Il faut remonter à la CAN-2002 pour trouver trace d’une moyenne de buts plus basse. à l’époque, elle ne s’élevait qu’à 1,5 but/match.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours