{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

A pied d’œuvre au Caire

Les Verts concentrés sur le Kenya

Beaucoup de soucis pour belmadi afin de bien préparer ses joueurs pour le premier match de la can.

Après dix jours de stage à Doha (Qatar), ponctués par deux matchs amicaux face au Burundi (1-1) et au Mali (3-2), la sélection algérienne est à pied d’œuvre au Caire pour préparer son premier match de la coupe d’Afrique des nations 2019 face au Kenya, prévu le 23 du mois en cours dans la capitale égyptienne. Après une dernière séance d’entraînement lundi dernier, les Verts ont plié bagage à Doha pour rejoindre leur lieu de résidence au Caire, soit l’hôtel royal Maxime Palace Kempiski.
C’est sur le terrain de l’ENPPI que les Verts travaillent d’arrache-pied pour bien entamer la compétition face à une équipe kenyane déterminée à sortir le grand jeu devant Halliche et ses compatriotes. Les deux matchs amicaux joués contre le Burundi et le Mali ont été bien exploités par le staff technique des Verts pour bien préparer ses joueurs et surtout mettre en place son « Onze » rentrant pour le premier match contre le Kenya qu’il ne faut en aucun cas perdre.D’aucuns savent que dans des compétitions telles que les phases finales d’un Mondial ou d’une CAN, une défaite lors du premier match complique sérieusement ses chances pour passer la phase des poules à cette étape.

Un « Onze » casse-tête pour Belmadi
Après le renvoi de Harris Belkebla pour indiscipline et la venue du nouvel attaquant des Verts Andy Delors, ajoutés à la blessure d’Adam Ounes, il est clair que le dernier match face au Mali, qui s’est joué dans la discrétion totale (huis clos oblige), Djamel Belmadi se retrouve avec le casse-tête du « Onze » rentrant contre le Kenya.Si du côté des gardiens de but, M’bolhi est assuré d’être titulaire, d’autant qu’il est en train de suivre une préparation spécifique pour compenser son manque de compétition, pour la défense, il y a lieu de s’en inquiéter sérieusement. Le choix des Belamri-Mandi-Attal étant assuré, il reste à choisir également entre Bensebaini et Farès. Mais, avec les trois buts encaissés lors des deux matchs amicaux avec la « complicité » du gardien de but M’bolhi, il y a lieu de faire très attention à ce secteur d’importance capitale.
D’autant que Belmadi a déjà opté pour une offensive à outrance. Témoins, ce choix d’un attaquant pour pallier un milieu de terrain avec l’apport du nouveau venu Delort, auteur d’un premier but lors de sa première apparition sous les couleurs de l’Algérie. D’autre part, jouer avec un seul récupérateur pourrait mettre en difficulté les joueurs à vocation offensive avec un surplus d’efforts pour aider un Guedioura qui semble convaincre Belmadi pour ce travail de récupérateur. Et c’est là, que toute la difficulté est à signaler dans la mesure où les conditions climatiques au Caire ne seraient pas propices pour des efforts supplémentaires des joueurs. Il est vrai que durant le stage de Doha, Belmadi, puis les joueurs ont décidé de ne point faire fonctionner la climatisation du stade pour se familiariser avec cette chaleur intense durant la partie.
Mais, force est de reconnaître que l’environnement général du Caire est bien différent de celui de Doha. Cela dit, Belmadi aura également d’autres soucis en matière offensive car il devrait certainement choisir entre Brahimi et Mahrez. A moins qu’il ne décide de les garder tous les deux. Ensuite, il y a ce trio Bounedjah-Delort-Slimani duquel Belmadi va baser sa « pointe » de l’attaque. Delort a convaincu dès son premier match avec pas moins de 4 jours seulement de stage avec les Verts. Bounedjah est à son 5ème but en 5 matchs avec les verts alors que Slimani a apparemment perdu sa place. Reste à savoir si Belmadi va employer Delort et Bounejdah ensemble dans le « Onze » rentrant face au Kenya. Et c’est toute la problématique que doit régler le sélectionneur des Verts avec son staff au complet.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours