{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

C’est le flou à l’USMA avec le départ annoncé des Haddad

Qui reprendra le club ?

D’aucuns sentent que le patron de l’USM Alger, Ali Haddad, en prison, a décidé de vendre officiellement ses parts de l’USM Alger.

Une situation inévitable qui vient d’être confirmée par le club, qui n’a cependant pas encore communiqué le véritable montant de ces parts. On sait juste qu’il met ses parts à vendre, qui sont à hauteur de 72%. Haddad, qui connaît des soucis avec la justice, a donc certainement préféré libérer le club usmiste que de le laisser en otage.
Et il se trouve que pour le moment, c’est toujours le flou.
Et cela se passe pendant que la direction continue le plus logiquement à poursuivre sa mission de gestion de l’équipe, alors que des supporters commencent à réagir avec comme acte remarquable ce sit-in observé devant le domicile de Rebbouh Haddad , frère d’Ali et un des actionnaires de la SSPA, vendredi dernier, lui demandant de quitter définitivement le club.
N’ayant pas reçu d’écho favorable ni d’interlocuteur, les supporters des Rouge et Noir sont repartis avec la conviction de revenir à la charge s’ils constatent que la situation de leur club n’avance pas .
Pour le moment, on a enregistré mercredi dernier l’engagement de l’entraîneur tunisien Kais Yaâkoubi comme entraîneur en chef pour la saison 2019-2020.
Un accord a été conclu entre la direction usmiste représentée par le coordinateur général Salah Allache, le DTS Rachid Ait Mohamed et le coordinateur sportif Mustapha Aksouh, indique le club usmiste. Il ne reste plus que la signature pratique du contrat dans les jours qui viennent.

Les Qataris, Zaïm, Raouraoua, Allik et…
Mais les supporters des Rouge et Noir demandent avec insistance le retour des « enfants du club », à savoir Hocine Achiou et Billel Dziri, tous deux ayant leur diplôme d’entraîneur
respectif en poche, pour driver les Rouge et Noir.
Ce qui voudrait dire que le coach tunisien aura fort à faire pour convaincre les fans des Rouge et Noir et garder la barre technique de l’USMA.
Par la suite, le désormais ex-président de l’USM Annaba, Abdelbasset Zaïm à qui le wali de ladite wilaya a demandé de quitter le club, a annoncé qu’il va discuter avec Haddad pour acheter la majorité des actions et devenir le nouveau patron de l’USM Alger. Mais les supporters de l’USM Alger refusent catégoriquement d’entendre parler d’un autre responsable après Haddad mis à part quelqu’un des plus connus au club ou encore l’ex-sponsor de l’équipe, la Sonelgaz.
On a même évoqué les noms de l’ex-président Saïd Allik qui n’a toujours pas pris une décision définitive de quitter ou pas le CR Belouizdad qu’il a géré en catastrophe pour le sauver de la relégation, tout en arrachant une coupe d’Algérie.
On a également cité le nom de l’ex-président de la FAF et ancien des Rouge et Noir, Mohamed Raouraoua. Alors qu’auparavant on avait même parlé de l’option des Qataris qui devraient reprendre le club à la place de Haddad.
Mais, pour le moment, c’est le statu quo. Aux dernières nouvelles, Rebouh Haddad s’est réuni samedi dernier avec le conseil d’administration du club, tout en installant une cellule de recrutement pour procéder au renouvellement de l’effectif.

Un seul investiseur
Mais cette cellule est actuellement en stand-by dans la mesure où le recrutement est désormais suspendu, surtout qu’on sussure, , d’une part que le nom du nouveau président du club serait connu demain mardi, alors que d’autre part, on signale, par contre, que c’est à partir de demain mardi que l’on procédera à l’ouverture du capital du club. Une assemblée générale de la SSPA-USMA est annoncée pour ce mardi.
Là, on rapporterait qu’un seul investisseur s’est renseigné sur cette opération et le club annoncera l’identité de cette entreprise une fois que les négociations s’officialisent…

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours