{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

MC Oran

Ultime dérogation pour Cherif El Ouezzani

CEO et ses assistants risquent d’être interdits de diriger leurs poulains du banc de touche à partir de la prochaine journée si leur situation administrative n’est pas réglée.

L’entraîneur en chef du MC Oran, Si Tahar Cherif El Ouezzani, et les membres de son staff technique ont bénéficié d’une ultime dérogation de la part de la LFP pour pouvoir prendre place sur le banc de touche à l’occasion de la réception du MC Alger dimanche. Ce match avancé de la 5e journée a vu les Oranais s’incliner sur le score de (2-3) au grand dam des supporters, qui s’attendait à une réplique de la part de leurs joueurs après la défaite lors de la précédente journée face à l’AS Aïn M’lila (1-2). CEO et ses assistants risquent d’être interdits de diriger leurs poulains du banc de touche à partir de la prochaine journée si leur situation administrative n’est pas réglée. Le champion d’Afrique avec l’EN en 1990 et ses assistants ne disposent toujours pas de contrats, condition sine qua non pour obtenir leurs licences, et la responsabilité est imputée aux membres du Conseil d’administration du MCO, qui tardent à établir les documents en question. Intronisé au poste de DG et responsable technique de l’équipe première aussi cet été, CEO n’a jamais été le choix privilégié des actionnaires de cette formation, mais plutôt celui des autorités locales. Sans président depuis la démission d’Ahmed Belhadj, dit « Baba », peu après la fin de l’exercice passé pendant lequel l’équipe a failli rétrograder, le MCO est toujours secoué par une crise administrative difficile à dépasser en raison des interminables conflits prévalant entre les membres de son CA. Et si CEO, en sa qualité de DG, a réussi à établir des licences à ses joueurs, la régularisation de sa situation administration, ainsi que celle de ses adjoints, est du ressort du CA qui a fait jusque-là, la sourde oreille aux différentes demandes dans ce sens de l’entraîneur. Le coach a même menacé dernièrement de jeter l’éponge si cette situation perdure, surtout qu’au niveau de la LFP l’on n’est pas prêt à lui délivrer d’autres dérogations en vue des prochaines journées.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours