{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Syrie : Damas dénonce l'entrée d'un convoi militaire turc dans la ville de Saraqeb

Le ministère syrien des Affaires étrangères a dénoncé, lundi, que l'entrée de véhicules turcs de transport de troupes dans la ville de Saraqeb, dans le gouvernorat d’Idlib, assurant que ce convoi se dirigeaient vers Khan Cheikhoun où des combats sont menés par l’armée syrienne contre des groupes terroristes, ont rapporté des médias locaux. "La Syrie condamne fermement toute ingérence flagrante de la part de la Turquie et tient le régime turc pleinement responsable des répercussions de cette violation flagrante de la souveraineté, dec l'unité et de l'intégrité   territoriale de la République arabe syrienne et des dispositions du droit international", a indiqué l'agence syrienne Sana. La diplomatie syrienne a accusé, également, la Turquie de soutenir les terroristes du "Front al-Nosra" avec des véhicules militaires chargés de   munitions qui ont traversé la frontière turco-syrienne pour se rendre dans la ville de Khan Cheikhoun, dans la pronvince d'Idleb, dans le nord de la   Syrie, a ajouté Sana. Selon les autorités syriennes, des véhicules blindés turcs transportant des munitions ont traversé la frontière et pénétré dans la ville de Khan Cheikhoun, dans la campagne d'Idlib, afin d'aider et de soutenir les terroristes vaincus par l'armée syrienne dans le cadre d'une vaste opération menée depuis quelques jours, a poursuivi la même source. La diplomatie syrienne a souligné que "le soutien du régime turc aux groupes armés n’affectera en aucun cas la détermination de l’armée syrienne à continuer à poursuivre la lutte contre les terroristes à Khan Cheikhoun et d’autres lieux, jusqu’à ce que le territoire syrien soit entièrement sécurisé". De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état lundi d'intenses raids russes et syriens non loin du convoi turc pour l'empêcher de poursuivre son chemin vers cette localité. Dimanche soir, l’armée syrienne a pu entrer à Khan Cheikhoun, considérée comme ville stratégique devenue le centre de combats acharnés, a annoncé la chaîne de télévision panarabe Al Mayadeen, s'appuyant sur des sources militaires syriennes et des témoins. "Les troupes syriennes sont entrées dans la ville clé de Khan Cheikhoun, dans le gouvernorat d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, à l’issue de   violents combats contre les terroristes du Front al-Nosra et les membres du groupe dit Jaych al-Ezzah", a fait savoir dans la même source. Malgré le cessez-le-feu entré en vigueur le 2 août dans la zone de désescalade d’Idlib, des bandes radicales ont intensifié le pilonnage des localités, a récemment constaté la Défense russe. Ainsi, rien que le 6 août, 42 attaques ont été lancées contre une trentaine de villages dans les gouvernorats d’Alep, de Lattaquié, de Hama et d’Idlib.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours