Accueil |Internationale |

DÉCISIONS POST-PUTSCH EN TURQUIE

Critiques du Conseil de l'Europe

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Conseil de l'Europe a, dans un nouveau rapport rendu public hier, critiqué les mesures «restrictives» prises par les autorités en Turquie après la tentative de coup d'Etat avorté du 15 juillet 2016. Nils Muiznieks, commissaire aux droits de l'homme, a estimé dans un mémorandum consacré à la liberté d'expression et à la liberté des médias en Turquie, que «ni la tentative de coup d'Etat ni les menaces terroristes pesant sur la Turquie ne sauraient justifier» ces mesures. Pour ce responsable, qui a effectué deux visites en Turquie, en avril et septembre 2016, l'«instauration de l'état d'urgence confère des pouvoirs discrétionnaires pratiquement illimités à l'exécutif turc et lui permet d'appliquer des mesures radicales, y compris à l'encontre des médias et des ONG (...) sur la seule base d'allégations d'accointances avec une organisation terroriste». «Quelque 158 médias (journaux, télévisions, radio, agences) ont été fermés et 151 journalistes sont incarcérés», a-t-il rappelé.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha