Accueil |Internationale |

FRANCE

Une voiture percute un fourgon de gendarmerie à Paris

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Un homme armé a percuté hier volontairement avec sa voiture un fourgon de gendarmerie sur la célèbre avenue des Champs-Elysées à Paris, sans faire de victimes, à quelques centaines de mètres de l'endroit où un policier avait été tué par un jihadiste il y a deux mois. L'homme qui conduisait le véhicule est mort, selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui a évoqué une «tentative d'attentat». Né en 1985, il était fiché S. «Une nouvelle fois, les forces de sécurité en France ont été visées», a-t-il déclaré. Il a également précisé que la voiture «contenait un certain nombre d'armes, d'explosifs permettant éventuellement de pouvoir faire sauter cette voiture». Des bonbonnes de gaz, un fusil d'assaut kalachnikov et des armes de poing ont été retrouvées, a-t-on appris de source policière. Dans ce secteur, situé en plein soeur de la capitale française, un important dispositif sécuritaire a été déployé: circulation bloquée sur l'avenue, la station de métro la plus proche fermée. Depuis janvier 2015, la France est visée par la violence jihadiste, avec une vague d'attentats qui a fait au total 239 morts, les derniers visant tout particulièrement les forces de l'ordre.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha