Prévisions pour le 21 Juillet 2018

 Adrar Min 31 °C Max 46 °C
30
 Laghouat Min 26 °C Max 42 °C
30
 Batna Min 23 °C Max 38 °C
34
 Biskra Min 32 °C Max 45 °C
34
 Tamanrasset Min 23 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 20 °C Max 31 °C
30
 Alger Min 21 °C Max 31 °C
30
 Saïda Min 18 °C Max 35 °C
30
 Annaba Min 25 °C Max 34 °C
30
 Mascara Min 19 °C Max 34 °C
30
 Ouargla Min 32 °C Max 46 °C
30
 Oran Min 25 °C Max 33 °C
30
 Illizi Min 28 °C Max 41 °C
34
 Tindouf Min 32 °C Max 44 °C
30
 Khenchela Min 23 °C Max 38 °C
30
 Mila Min 23 °C Max 36 °C
30
 Ghardaïa Min 30 °C Max 43 °C
30
Accueil |Internationale |

CRISE DES ROHINGYAS

L'ONU se prépare à un exode de 700 000 réfugiés du Myanmar

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les Nations unies se préparent à l'éventualité d'un exode de 700 milles Rohingyas du Myanmar vers le Bangladesh et un plan d'aide humanitaire a été validé, a indiqué hier un responsable onusien. «Pour pallier à tous les scénarii, les agences de l'ONU se sont entendues sur un plan pour avoir des stocks de nourriture suffisants dans l'éventualité où l'intégralité de la communauté rohingya passerait la frontière», a précisé la même source.
«Nous sommes en mesure de couvrir si les nouvelles arrivées atteignent 700 000», en comptant les réfugiés déjà abrités au Bangladesh depuis fin août, a déclaré à la presse Dipayan Bhattacharyya du Programme alimentaire mondial (PAM). Avant même le début de cette nouvelle crise humanitaire, au moins 300 000 Rohingyas vivaient déjà dans des camps de réfugiés insalubres autour de Cox's Bazar (Sud-Est). Selon M. Bhattacharyya, la situation alimentaire s'améliore dans les camps alors que l'aide atteint davantage de réfugiés. En visite sur place le week-end dernier, le Haut commissaire de l'ONU aux réfugiés a estimé que le Bangladesh avait besoin d'une aide internationale «massive» pour fournir vivres et abris aux Rohingyas. Débordée, Dacca - qui verrouille de longue date l'accès des humanitaires aux camps de Rohingyas - a autorisé cette semaine 30 ONG à y intervenir pour une durée maximale de deux mois. Le Bangladesh a également sollicité une aide de 250 millions de dollars auprès de la Banque mondiale pour subvenir aux gigantesques besoins sanitaires. L'ONU considère que les exactions de l'armée birmane et des milices bouddhistes contre cette minorité musulmane relèvent de
l'«épuration ethnique».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha