Accueil |Internationale |

FRAPPES RUSSES EN SYRIE

Des chefs terroristes tués à Idleb

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Cinq chefs terroristes et 32 de leurs subordonnés du groupe «Tahrir al-Cham», composée essentiellement de l'ex-branche d'Al Qaîda en Syrie, dans la région d'Idleb (Nord-Ouest), ont été éliminés lors de frappes aériennes russes, selon le ministère russe de la Défense. La même source a précisé dans un communiqué qu'à la suite d'une frappe, cinq chefs terroristes de Tharir al-Cham ont été éliminés et que 32 de leurs subordonnés ont été tués, précisant que «cette frappe a eu lieu au moment d'une de leur réunion dans le sud d'Idleb». «Six véhicules blindés, des munitions et des explosifs ont aussi été détruits dans cette frappe», a ajouté la même source. La date de cette frappe aérienne n'a pas été précisée mais l'armée russe avait annoncé mardi que «des bombardiers stratégiques Tu-95, décollant de l'aéroport d'Engels (sud de la Russie), avaient frappé plus tôt dans la journée des cibles» de l'organisation terroriste «Etat islamique» (EI) et du Front al-Nosra (ancien nom de la coalition Tahrir al-Cham) à Deir Ezzor (est) et Idleb. Le communiqué a souligné que la frappe faisait suite à une attaque menée contre des éléments de la police militaire russe le 18 septembre dans la région de Hama, voisine de celle de Idleb. Aucun soldat russe n'avait été tué dans cette attaque. Parmi les chefs terroristes tués se trouvait le commandant du secteur sud de la région d'Idleb, contrôlée en grande partie par des terroristes, a précisé le ministère russe de la Défense. La province d'Idleb, contrôlée par les terroristes de l'ex-branche d'Al Qaîda, est à nouveau bombardée par l'aviation syrienne et russe. Plus de 330.000 personnes ont été tuées et des millions déplacées depuis le déclenchement du conflit syrien en 2011.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha