Prévisions pour le 22 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
32
 Laghouat Min 20 °C Max 32 °C
30
 Batna Min 12 °C Max 28 °C
34
 Biskra Min 21 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 26 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 29 °C
32
 Saïda Min 18 °C Max 31 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 17 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 35 °C
34
 Oran Min 23 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 27 °C Max 40 °C
34
 Tindouf Min 26 °C Max 42 °C
32
 Khenchela Min 12 °C Max 27 °C
34
 Mila Min 17 °C Max 30 °C
34
 Ghardaïa Min 24 °C Max 35 °C
30
Accueil |Internationale |

FERMÉ PENDANT TROIS ANS

Le port de Benghazi de nouveau opérationnel

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«L 'entrée dans le port de ce navire cargo transportant médicaments et nourriture (...) constitue un énorme défi aux obscurantistes qui, eux, l'utilisaient pour faire entrer des armes pour les terroristes», a déclaré le chef des autorités de l'Est.
C'est un jalon important dans le processus de règlement de la crise qui affecte le pays et il ne peut que réjouir la médiation onusienne et le Groupe des pays voisins. La Libye a enregistré hier la réouverture du port commercial de Benghazi, centre névralgique du commerce et des échanges avec les pays européens riverains de la Méditerranée.
Cet événement intervient après trois ans d'inactivité imposée par les violents combats qui se sont déroulés sans discontinuer dans la grande ville de l'est libyen, berceau de la révolte populaire qui a provoqué la chute de Mouammar al Gueddafi en 2011.
L'activité portuaire avait été interrompue totalement en 2014 lorsque des groupes armés islamistes, dont des terroristes de Daesh, étaient parvenus à occuper la ville. Il aura fallu trois années d'affrontements sanglants pour que les forces du maréchal Khalifa Haftar parviennent à les chasser, en juillet dernier.
Dans une Libye en proie à l'insécurité et où l'on trouve deux autorités rivales, le gouvernement d'union nationale (GNA) soutenu par l'ONU, basé à Tripoli et un gouvernement non reconnu par la communauté internationale, basé dans l'Est à plus de 1 000 km de la capitale, la réouverture du port de Benghazi est assurément un pas de nature à contenter les efforts de l'Algérie et du Groupe des pays voisins qui s'efforcent de parvenir à une solution politique malgré les nombreuses embûches et les difficultés inhérentes à un terrorisme persistant. C'est d'ailleurs le chef du cabinet parallèle, Abdallah al-Theni, qui a présidé la cérémonie de réouverture du port de Benghazi, en y entrant à bord du premier cargo à y accéder. «Nous remercions Dieu parce que la justice a vaincu l'injustice»,
a-t-il tenu à proclamer, faisant allusion à la victoire des troupes du maréchal Haftar contre les groupes «terroristes obscurantistes». «L'entrée de ce navire cargo transportant médicaments et nourriture (...) constitue un énorme défi aux obscurantistes qui l'utilisaient pour faire entrer des armes pour les terroristes», a poursuivi M. Al-Theni, avant de s'en prendre à «tous ceux qui prétendent que Benghazi n'est pas sécurisée». Afin de stimuler l'activité commerciale, les responsables du port de Benghazi ont annoncé une exonération temporaire des droits de douane sur l'importation de marchandises.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha