Prévisions pour le 23 Aout 2018

 Adrar Min 32 °C Max 43 °C
32
 Laghouat Min 19 °C Max 31 °C
30
 Batna Min 13 °C Max 27 °C
12
 Biskra Min 20 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 29 °C
34
 Saïda Min 17 °C Max 31 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
32
 Mascara Min 15 °C Max 32 °C
32
 Ouargla Min 26 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 23 °C Max 26 °C
30
 Illizi Min 27 °C Max 39 °C
34
 Tindouf Min 27 °C Max 42 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 30 °C
32
 Ghardaïa Min 23 °C Max 35 °C
30
Accueil |Internationale |

CONFLIT DE SYRIE

18 civils tués dans un raid de la coalition sur Raqqa

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Au moins 18 civils dont des enfants ont été tués hier dans un raid aérien de la coalition dirigée par Washington dans la ville syrienne de Raqqa, théâtre de combats pour chasser les derniers jihadistes, a rapporté une ONG. «Les civils puisaient de l'eau près du stade municipal dans le nord de Raqqa au moment des frappes», a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de
l'Observatoire syrien des droits de l'homme (Osdh, basé en Grande- Bretagne). Parmi les 18 morts figurent quatre enfants, d'après l'Osdh La zone visée est un secteur d'où les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) se sont retirés mais qui n'est pas encore sous le contrôle des Forces démocratiques syriennes (FDS), l'alliance combattant l'EI avec le soutien de la coalition internationale, principalement de l'aviation. Raqqa, une ville du nord syrien, est bordée du grand fleuve de l'Euphrate. Mais depuis plusieurs mois, la ville, ex-capitale de l'EI en Syrie, est sans eau courante après la destruction de canalisations dans des bombardements, dont certains sont imputés à la coalition internationale. Les habitants sont ainsi forcés de s'aventurer vers les rives de l'Euphrate ou des puits de fortune creusés à travers la ville, mais au péril de leur vie,
en raison des bombardements. Début août, la coalition anti-EI a reconnu être responsable de la mort de 735 civils dans des frappes en Syrie et en Irak voisin depuis 2014, affirmant faire tout son possible pour éviter les victimes civiles. Mais des organisations estiment ce chiffre largement sous-estimé. Après sa prise par l'EI en 2014, la ville a été le théâtre des pires atrocités commises par le groupe ultraradical. Aujourd'hui, les FDS contrôlent 90% de la cité et resserrent l'étau autour des jihadistes retranchés dans un secteur du centre-ville comprenant notamment l'hôpital de Raqqa.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha