Accueil |Internationale |

POUR «INCAPACITÉ MORALE»

Le Parlement approuve la destitution du président du Pérou

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Parlement péruvien a approuvé la tenue d'un vote sur la destitution, «pour incapacité morale», du président de centre droit Pedro Pablo Kuczynski, accusé par l'opposition de corruption dans le cadre du scandale du géant du BTP Odebrecht, qui éclabousse toute la région.
Sur 118 parlementaires présents (sur 130), 93 ont approuvé vendredi la tenue d'un débat, qui se tiendra le 21 décembre, et qui avait été sollicité par un groupe de parlementaires d'opposition. Ce dernier était parvenu à réunir les 26 signatures nécessaires pour en demander la tenue afin de déclarer «l'incapacité morale permanente du président» et «la vacance de la présidence de la République». Pour que le président soit destitué, il faudrait le vote favorable des deux tiers du Parlement, contrôlé par l'opposition, soit 87 voix.
Dans ce cas, son premier vice-président, Martin Vizcarra, prendrait sa place. Pour les analystes, le vote de vendredi est de mauvais augure pour l'avenir du président. «La seule marge de manoeuvre que garde le président avant jeudi est de convaincre quelques parlementaires de ne pas voter la destitution», a déclaré, cité par l'AFP, l'analyste politique péruvien, Luis Benavente. Jeudi, l'opposition avait exigé la démission du chef de l'Etat, au lendemain des révélations du groupe de BTP brésilien Odebrecht, qui a reconnu avoir payé près de cinq millions de dollars à des entreprises de conseil directement liées à Pedro Pablo Kuczynski entre 2004 et 2013.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha