Prévisions pour le 22 Octobre 2018

 Adrar Min 20 °C Max 30 °C
30
 Laghouat Min 11 °C Max 25 °C
28
 Batna Min 10 °C Max 18 °C
30
 Biskra Min 15 °C Max 30 °C
32
 Tamanrasset Min 22 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 20 °C
28
 Alger Min 16 °C Max 23 °C
39
 Saïda Min 10 °C Max 21 °C
28
 Annaba Min 16 °C Max 22 °C
12
 Mascara Min 12 °C Max 21 °C
28
 Ouargla Min 16 °C Max 31 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 23 °C
28
 Illizi Min 22 °C Max 32 °C
30
 Tindouf Min 19 °C Max 22 °C
39
 Khenchela Min 10 °C Max 17 °C
12
 Mila Min 13 °C Max 20 °C
11
 Ghardaïa Min 15 °C Max 28 °C
30
Accueil |Internationale |

ATTENTAT DÉJOUÉ EN RUSSIE

"Cas exemplaire" de coopération entre Moscou et Washington

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Kremlin s'est félicité hier d'un «cas exemplaire» de coopération russo-américaine après avoir annoncé que des renseignements transmis par la CIA à la Russie avaient permis de déjouer un attentat à Saint-Pétersbourg (Nord-Ouest). Dimanche, le président russe Vladimir Poutine avait appelé Donald Trump pour le «remercier», lors de leur deuxième entretien téléphonique en une semaine, de renseignements transmis par la CIA ayant permis d'arrêter des présumés terroristes qui préparaient un attentat dans la deuxième ville de Russie, notamment la très touristique cathédrale Notre-Dame-de-Kazan Ces informations fournies par l'agence centrale de renseignement américaine «ont aidé à sauver beaucoup de vies et cela ne peut que susciter de la satisfaction et de la reconnaissance», a expliqué hier à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. C'est «un cas exemplaire de la coopération bilatérale dans le domaine de la lutte contre le terrorisme», a-t-il souligné, estimant que Moscou et Washington doivent chercher de manière générale à atteindre «de tels standards (de coopération) afin qu'ils donnent le ton» aux relations russo-américaines. «C'est aussi un exemple très révélateur prouvant qu'une lutte efficace contre le terrorisme n'est possible qu'en cas de coopération entre différents pays, et en premier lieu, entre la Russie et les Etats-Unis», a-t-il ajouté. La conversation entre Vladimir Poutine et Donald Trump était la seconde conversation téléphonique entre les deux chefs d'Etat en quelques jours. Les relations entre Washington et Moscou sont toujours tendues, sur fond d'accusations d'ingérence russe dans la politique américaine mais aussi de divergences profondes dans les dossiers syrien, nord-coréen et ukrainien. Cet entretien a eu lieu peu après l'annonce vendredi par les services de renseignement russes (FSB) du démantèlement d'une cellule du groupe jihadiste Etat islamique (EI) s'apprêtant à commettre des attentats le 16 décembre à Saint-Pétersbourg. Au total, sept personnes ont été arrêtées mercredi et jeudi. Elles planifiaient notamment un «attentat- suicide» ainsi que des «tueries et des explosions», selon le FSB qui a dit avoir saisi «un grand nombre d'explosifs (...), des armes automatiques et des munitions».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha