Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 18 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
12
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Internationale |

ASSAUT CONTRE UNE UNITÉ MILITAIRE AU VENEZUELA

Maduro accuse les Etats-Unis

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L'opération a eu lieu à Laguneta de la Montana, une localité de l'Etat de Miranda, dans le nord du pays.

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a accusé mardi soir les Etats-Unis d'être derrière un assaut mené la veille contre une unité militaire vénézuélienne et au cours duquel de nombreuses armes automatiques ont été volées. Commentant cette opération et d'autres actions similaires lors d'une réunion diffusée à la radio et à la télévision, M. Maduro a déclaré: «Derrière toutes ces attaques se trouve le gouvernement des Etats-Unis». Selon lui, le vol lundi de 26 fusils d'assaut Kalachnikov et de trois pistolets lors de l'assaut d'une unité de la Garde nationale a été «ordonné depuis Miami», en Floride.
L'opération a eu lieu à Laguneta de la Montana, une localité de l'Etat de Miranda, dans le nord du pays. M. Maduro a déclaré qu'il avait ordonné aux militaires d'ouvrir le feu contre les auteurs de telles actions. «J'ai ordonné aux forces armées d'envoyer du plomb contre les groupes terroristes», a-t-il dit. L'assaut a été revendiqué par un ancien policier vénézuélien, Oscar Perez, qui a diffusé dans la soirée de lundi deux vidéos censées montrer l'assaut et des messages sur Twitter. «Opération Genesis, une opération tactique impeccable pendant laquelle nous avons continué à récupérer les armes du peuple, pour le peuple», a écrit Oscar Perez. Sur les vidéos, on le voit haranguer un groupe d'hommes en tenues militaires. Il se prononce pour le renversement du gouvernement du président Nicolas Maduro. «Il faut défendre le peuple», déclare notamment Perez. «Nous lançons un appel aux forces armées» pour qu'elles agissent afin de «restaurer l'ordre juridique de notre nation» et «que soit instauré un gouvernement de transition digne».
Oscar Perez s'était fait connaître le 27 juin dernier, au milieu d'une vague de manifestations pour la démission du président Maduro au cours desquels 125 personnes ont été tuées entre avril et juillet.
Ce jour-là, Perez et d'autres hommes non identifiés avaient survolé Caracas à bord d'un hélicoptère de la police scientifique dont ils s'étaient emparés. Ils avaient lancé quatre grenades sur le Tribunal suprême de justice (la Cour suprême vénézuélienne) et ouvert le feu sur le ministère de l'Intérieur, le tout sans faire de victimes. Oscar Perez est depuis accusé d' «attaque terroriste» et un mandat d'arrêt a été émis contre lui.
Le 6 août, une vingtaine d'hommes, dont trois militaires, ont attaqué un autre objectif appartenant à l'armée, le fort de Paramacay à Valencia, une ville du nord du Venezuela. Les affrontements avec les militaires qui défendaient le fort ont duré trois heures. Deux des attaquants ont été tués, huit ont été capturés, mais d'autres se sont enfuis en emportant des armes.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha