Accueil |Internationale |

DÉFENSE ANTIMISSILE

La Russie appelle les Etats-Unis à dialoguer sur l'ABM

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La Russie a appelé, hier, les Etats-Unis à reprendre le dialogue sur la défense antimissile, estimant que «la pertinence du sujet de la défense antimissile entre la Russie et les Etats-Unis ne cesse d'augmenter». «Cela fait longtemps qu il n'y a pas de dialogue de fond et concret sur ce sujet avec les Américains. Il est venu le temps de le relancer», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères, dans une déclaration appelant Washington à reprendre le dialogue sur la défense antimissile (ABM). Comme la pertinence du sujet de la défense antimissile entre la Russie et les Etats-Unis ne cesse d'augmenter, il est temps que les parties entament une discussion de fond à ce sujet, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Riabkov, dans une interview au journal russe Izvestia. «J'aimerais souligner la pertinence accrue du problème de la défense antimissile. Je rappelle, dans le préambule de l'actuel Traité sur la réduction des armements stratégiques offensifs (Start), qu'il existe un lien inextricable entre le Start et la défense antimissile. Cela fait longtemps qu'il n'y a pas de dialogue de fond et concret sur ce sujet avec les Américains. Il est venu le temps de le relancer», a annoncé le diplomate russe. Le Pentagone a publié vendredi sa nouvelle «Revue de la posture nucléaire» américaine dans laquelle il accorde une grande attention au développement des forces nucléaires russes. Parmi les autres menaces potentielles, sont cités la Corée du Nord, l'Iran et la Chine. Le document prévoit que les Etats-Unis pourraient utiliser des armes nucléaires dans des circonstances d'urgence pour protéger leurs intérêts vitaux, ainsi que leurs alliés et leurs partenaires. La doctrine précise que des «circonstances d'urgence» impliquent entre autres «des attaques stratégiques non nucléaires à grande échelle». Samedi, le vice-président de la commission russe de la Défense du Conseil de la Fédération, Franz Klintsevitch, a déclaré à Spoutnik que la Russie est en mesure de riposter dans les plus brefs délais face à un éventuel déploiement d'ogives nucléaires sur les bases de l'Otan en Europe orientale et dans les pays baltes. «Dans le cas où des bombardiers stratégiques américains seraient déployées sur les bases de l'Otan en Europe orientale et dans les pays baltes, soit sur les anciens aérodromes soviétiques et sur ceux des pays du Pacte de Varsovie, la Russie réorientera rapidement ses cibles», a indiqué le vice-président de la commission de la Défense du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement russe), ajoutant que «la Russie sera contrainte de se protéger face à ces menaces».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha