Prévisions pour le 20 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 19 °C Max 28 °C
47
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 37 °C
32
 Tamanrasset Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tlemcen Min 20 °C Max 31 °C
32
 Alger Min 19 °C Max 28 °C
34
 Saïda Min 20 °C Max 31 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 19 °C Max 32 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 24 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 27 °C Max 41 °C
32
 Khenchela Min 14 °C Max 25 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 30 °C
39
 Ghardaïa Min 24 °C Max 32 °C
30
Accueil |Internationale |

ATTAQUE DE DAESH DEPUIS LA SYRIE

Le Premier ministre irakien s'engage à prendre des mesures

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a déclaré mardi soir que l'Irak allait prendre «toutes les mesures nécessaires» pour protéger ses frontières contre les attaques lancées par les terroristes du groupe «Etat islamique» (EI/Daesh) depuis la Syrie. «L'EI est présent dans l'est de la Syrie, près de la frontière avec l'Irak. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour faire face à cette menace, et protéger les forces de sécurité et les civils irakiens», a annoncé M. Abadi dans une conférence de presse télévisée donnée à l'issue de la réunion hebdomadaire de son conseil des ministres. «L'Irak n'interviendra pas en Syrie, c'est au peuple syrien de décider de son avenir», a-t-il cependant précisé. Il a affirmé s'être entretenu par téléphone dimanche avec le président américain Donald Trump, et lui avoir confié que la présence de l'EI en Syrie représentait «une menace pour l'Irak et pour le monde entier». Il a également révélé qu'il coopérait avec les gouvernements syrien et russe pour éliminer les terroristes de l'EI dans l'est de la Syrie. La frontière entre l'Irak et la Syrie couvre plus de 600 km, et borde les deux provinces orientales de Ninive et d'Anbar. Elle a longtemps été utilisée par les terroristes de l'EI à des fins de soutien logistique, ou encore pour lancer des attaques transfrontalières en Irak. M. Abadi a par ailleurs démenti toute incursion des forces turques en Irak et tout rassemblement de troupes turques à la frontière avec l'Irak. «Il n'y a pas de rassemblement de troupes turques à la frontière irakienne. L'Irak a cependant été touché par des bombardements turcs,
notamment dans des zones reculées. Nous protestons vivement contre tout bombardement du territoire irakien dans la région du Kurdistan», a-t-il affirmé.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha