Accueil |Internationale |

TRUMP DANS UN TWEET

Les date et lieu du sommet avec Kim Jong-Un bientôt divulgués

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Lundi, Donald Trump avait estimé que la Zone démilitarisée à la frontière entre les deux Corées pourrait être un lieu fort pour son sommet à venir avec Kim Jong-Un, mentionnant aussi Singapour parmi les possibilités.

Le président américain Donald Trump a affirmé, hier, que la date et le lieu de son sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un ont été fixés et seront annoncés bientôt. «On a maintenant une date. Et on a un lieu. Nous allons les annoncer bientôt», a dit le président américain avant de quitter la Maison-Blanche pour le Texas. Lundi, Donald Trump avait estimé que la Zone démilitarisée à la frontière entre les deux Corées pourrait être un lieu fort pour son sommet à venir avec Kim Jong-Un, mentionnant aussi Singapour parmi les possibilités. Le dirigeant américain a également réagi, hier, à une information du New York Times indiquant qu'il avait demandé au Pentagone de préparer des options pour réduire le nombre de soldats américains présents en Corée du Sud. Cette option «n'est pas sur la table», a démenti Donald Trump, confiant néanmoins qu'il aimerait «économiser de l'argent» à long terme. «Ça se passe très bien sur le dossier des otages», a aussi dit le président des Etats-Unis, en référence aux trois citoyens américains détenus par la Corée du Nord. Le locataire de la Maison-Blanche avait tweeté mercredi qu'une annonce sur leur sort était imminente. Après des années de montée des tensions sur les programmes nucléaire et balistique nord-coréens, la péninsule Coréenne connaît depuis le début de l'année une remarquable détente, illustrée par le sommet récent entre les dirigeants du Nord et du Sud, à la frontière entre les deux pays.
Par ailleurs, deux jours de négociations menées à Pékin par une délégation américaine de haut rang n'ont pas permis de débloquer l'important contentieux commercial entre les Etats-Unis et la Chine, moins de trois semaines avant la mise en oeuvre attendue de droits de douane punitifs par Washington. «La délégation a eu des discussions franches avec les responsables chinois sur le rééquilibrage des relations économiques bilatérales Etats-Unis/Chine, sur l'amélioration de la protection de la propriété intellectuelle et sur l'identification des politiques qui conduisent de manière déloyale au transfert des technologies», a indiqué la Maison- Blanche dans un communiqué. La délégation est, à présent, sur le chemin du retour vers Washington où elle briefera Donald Trump en vue de décisions à venir, a-t-elle ajouté. «Nous allons nous rencontrer pour déterminer les résultats, mais c'est difficile pour la Chine dans le sens où ils sont devenus très gâtés avec des victoires sur le commerce américain!», a tweeté également, hier soir, M.Trump. Dénonçant le colossal déficit des Etats-Unis avec la Chine, le président américain avait missionné le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin pour mener des tractations avec le régime communiste et tenter d'éviter une guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques mondiales. L'étau se resserre alors que la Chine est sous la menace, qui pourrait se concrétiser dès le 22 mai, de droits de douane sur quelque 50 milliards de dollars de produits exportés vers les Etats-Unis. Et Pékin s'est déjà dit prêt à répliquer avec des taxes sur 50 milliards de dollars de produits américains importés (soja, automobiles, boeuf...).
Or, après les pourparlers, «les deux parties ont reconnu qu'il subsistait des différends assez importants sur certains problèmes», a laconiquement rapporté l'agence étatique Chine nouvelle.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha