Prévisions pour le 18 Octobre 2018

 Adrar Min 17 °C Max 28 °C
32
 Laghouat Min 11 °C Max 20 °C
32
 Batna Min 11 °C Max 18 °C
11
 Biskra Min 17 °C Max 26 °C
30
 Tamanrasset Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 9 °C Max 22 °C
11
 Alger Min 16 °C Max 22 °C
11
 Saïda Min 8 °C Max 24 °C
12
 Annaba Min 17 °C Max 21 °C
47
 Mascara Min 12 °C Max 22 °C
39
 Ouargla Min 15 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 16 °C Max 25 °C
39
 Illizi Min 19 °C Max 33 °C
32
 Tindouf Min 16 °C Max 30 °C
30
 Khenchela Min 10 °C Max 16 °C
11
 Mila Min 14 °C Max 18 °C
11
 Ghardaïa Min 13 °C Max 23 °C
32
Accueil |Internationale |

NIGER

La force du G5 Sahel "prête"à entrer en action

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La force antijihadiste du G5 Sahel est «prête» à entrer en action, a affirmé, hier, à Ouagadougou le ministre nigérien de la Défense, Kalla Moutari. «Nous sommes prêts à lancer les opérations dans la mesure où toutes les forces composantes du G5 Sahel sont sur place», a déclaré M. Moutari au sortir d'une audience avec le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré. Il a ajouté qu'elles débuteraient «bientôt», sans autre précision. Les ministres de la Défense du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) sont réunis à Ouagadougou pour valider «la mise en place, la montée en puissance de cette force et plusieurs textes cadres». «Nous avons mis en place les documents juridiques qui encadrent l'action de cette force. Donc ce n'est qu'une question de temps, à la discrétion des responsables militaires», a indiqué Kalla Moutari. Mise en place début 2017, la force conjointe du G5 Sahel doit combattre les groupes jihadistes qui sévissent dans la région sahélienne. Cette force, composée de soldats des cinq pays, a effectué une première opération «exploratoire» en novembre mais doit monter en puissance pour atteindre au moins 5 000 hommes d'ici mi-2018. La force a déjà un quartier général, à Sévaré, au Mali, et a déjà mené avec la force française Barkhane deux opérations dans la zone des «trois frontières» entre Mali, Niger et Burkina Faso où les groupes jihadistes ont retrouvé un nouveau souffle malgré la présence de 12 000 Casques bleus (Minusma).

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha