Prévisions pour le 23 Aout 2018

 Adrar Min 32 °C Max 43 °C
32
 Laghouat Min 19 °C Max 31 °C
30
 Batna Min 13 °C Max 27 °C
12
 Biskra Min 20 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 29 °C
34
 Saïda Min 17 °C Max 31 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
32
 Mascara Min 15 °C Max 32 °C
32
 Ouargla Min 26 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 23 °C Max 26 °C
30
 Illizi Min 27 °C Max 39 °C
34
 Tindouf Min 27 °C Max 42 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 30 °C
32
 Ghardaïa Min 23 °C Max 35 °C
30
Accueil |Internationale |

59 morts à Ghaza

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Emotion et condamnation partout dans le monde.

La mort de plus de 59 manifestants tués par l'armée israélienne à la frontière de la bande de Ghaza a suscité lundi de vives réactions diplomatiques, notamment en Turquie et en Afrique du Sud qui ont rappelé leur ambassadeur en Israël, les Etats-Unis fustigeant quant à eux le mouvement palestinien Hamas. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dénoncé une «organisation terroriste» et martelé que «tout pays a l'obligation de défendre son territoire». Le président palestinien Mahmoud Abbas a déploré un «massacre» de la population palestinienne par des forces israéliennes «encouragées» par les Etats-Unis qui ont, ajoute-t-il, perdu tout droit à un rôle de médiateur.L'Afrique du Sud a rappelé son ambassadeur en Israël, et ce «jusqu'à nouvel ordre», en raison des violences contre les Palestiniens. La Turquie, qui a dénoncé un «génocide», a fait de même, pour consultations, avec ses représentants à Tel-Aviv et Washington.
De nombreux pays, dont la Grande-Bretagne, la France et la Russie, ont pour leur part réprouvé l'ouverture de l'ambassade américaine à Jérusalem, dont le transfert avait été désavoué par 128 des 193 pays membres de l'ONU.

La France condamne «les violences de l'armée israélienne»
Le président Emmanuel Macron a «condamné les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants» dans des entretiens téléphoniques avec Mahmoud Abbas et le roi de Jordanie Abdallah II. Il a réaffirmé «la désapprobation de la France à l'encontre de la décision américaine d'ouvrir une ambassade à Jérusalem» et souligné que le statut de cette ville ne pourrait «être déterminé qu'entre les parties, dans un cadre négocié sous l'égide de la communauté internationale».

La Turquie qualifie Israël d'«Etat terroriste»
«Israël sème le terrorisme d'Etat. Israël est un Etat terroriste», a accusé le président turc Recep Tayyip Erdogan, avant d'ajouter: «Ce qu'Israël a fait est un génocide. Je condamne ce drame humanitaire, ce génocide, d'où qu'il vienne, d'Israël ou d'Amérique». M. Erdogan a décrété trois jours de deuil national et a rappelé, pour consultations, les ambassadeurs à Tel Aviv et à Washington.

L'Afrique du Sud proteste contre une «attaque grave et aveugle»
«En raison du caractère grave et aveugle de la dernière attaque israélienne», l'Afrique du Sud a décidé de rappeler «jusqu'à nouvel ordre» son ambassadeur en Israël.

l Le Koweït condamne fermement
«Nous condamnons ce qui s'est passé», a réagi l'ambassadeur du Koweït à l'ONU, Mansour al-Otaibi, dont le pays a appelé à une réunion hier du Conseil de sécurité des Nations unies.

La Russie exprime sa «préoccupation la plus profonde»
Le Kremlin a exprimé hier sa «préoccupation la plus profonde» après les violences meurtrières pendant lesquelles des tirs israéliens ont tué plusieurs dizaines de Palestiniens, appelant «tous les pays à éviter des actes pouvant provoquer de tels accès de tensions». «
La situation, et surtout la mort de plusieurs dizaines de Palestiniens, ne peut pas ne pas provoquer la préoccupation la plus profonde», a déclaré à la presse Dmitri Peskov, le porte parole du Kremlin. «Nous suivons attentivement la situation et estimons toujours que toutes les parties, surtout les membres du Quartet, doivent éviter toute action pouvant provoquer de tels accès de tension».

La Chine appelle à la retenue, «surtout Israël»
La Chine a appelé hier à la retenue, «surtout Israël», au lendemain des violences meurtrières pendant lesquelles des soldats israéliens ont tué au moins 59 Palestiniens, lors de heurts et manifestations contre l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem. «Nous appelons les parties palestinienne et israélienne, surtout Israël, à faire preuve de retenue, afin d'éviter une escalade des tensions», a déclaré Lu Kang, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères

La Grande-Bretagne réclame une enquête indépendante
Le gouvernement britannique a réclamé hier une enquête indépendante sur les événements meurtriers dans la bande de Ghaza, où une soixantaine de Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne. «Le Royaume-Uni soutient une enquête indépendante sur ce qui s'est passé», a déclaré Alistair Burt, secrétaire d'Etat au Proche-Orient et à l'Afrique du Nord lors d'une question urgente au Parlement britannique.

L'Irlande convoque l'ambassadeur d'Israël
Le ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney a qualifié de «choquants» et «tragiques» les événements à Ghaza. L'ambassadeur d'Israël a été convoqué.

L'Allemagne favorable à une enquête indépendante
Le gouvernement allemand s'est dit, hier, favorable à l'ouverture d'une enquête indépendante, tout en rendant le Hamas responsable des affrontements sanglants.
«Je peux dire au nom du gouvernement allemand que nous sommes aussi d'avis qu'une commission indépendante pourrait faire la lumière sur les violences et les affrontements sanglants dans la zone frontalière», a indiqué à la presse le porte-parole de la chancelière Angela Merkel et du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

L'Union européenne a appelé à «la plus grande retenue»
«Nous demandons à toutes les parties d'agir avec la plus grande retenue», a déclaré Federica Mogherini.

Le Canada juge «inexcusable» les tueries
«C'est inexcusable que des civils, des journalistes et des enfants aient été des victimes», a réagi la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

L'Egypte met en garde contre une «escalade»
Le ministère des Affaires étrangères a qualifié les personnes tuées de «martyrs» et mis en garde contre une «escalade». Le grand mufti Shawki Allam a dénoncé, avec l'ouverture de l'ambassade américaine, «un affront direct et clair aux sentiments de plus d'un milliard et demi de musulmans sur terre», qui «ouvre la porte à davantage de conflits et de guerres dans la région».

l L'Arabie saoudite «condamne avec force»
«L'Arabie saoudite condamne avec force les tirs des forces d'occupation israéliennes contre des civils palestiniens désarmés», a dit son ministère des Affaires étrangères, sans évoquer l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem.

L'Iran proclame que «c'est un jour de grande honte»
«Le régime israélien massacre de sang-froid d'innombrables Palestiniens qui manifestent dans la plus grande prison à ciel ouvert du monde», a affirmé le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif, avant de proclamer que c'est «un jour de grande honte».

La Syrie condamne «le massacre»
«La Syrie condamne (...) le massacre» de «civils palestiniens non armés», selon une source au ministère des Affaires étrangères.

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) dénonce «une décision illégale»
L'OCI, formée de 57 membres, a qualifié d' «illégale» la décision américaine.

Le Maroc critique «une décision unilatérale»
Le roi Mohammed VI a dénoncé une «décision unilatérale».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha