Prévisions pour le 25 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
34
 Laghouat Min 18 °C Max 31 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
23
 Tlemcen Min 16 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 21 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 17 °C Max 29 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
34
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 21 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 33 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 31 °C
32
Accueil |Internationale |

SYRIE

Les forces kurdes annoncent leur retrait de Manbij

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La principale milice kurde de Syrie a annoncé hier son retrait de Manbij (nord), qu'elle avait prise aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en 2016, au lendemain de discussions entre Américains et Turcs sur cette ville stratégique. Dans un communiqué, les Unités de protection du peuple (YPG) ont fait part du «retrait» de leurs derniers «conseillers militaires» à Manbij, qui étaient chargés de former des combattants antijihadistes locaux. Cette annonce intervient au lendemain d'une réunion entre le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et son homologue turc Mevlut Cavusolgu, qui a abouti à un accord concernant Manbij, selon le département d'Etat. Les deux responsables «ont approuvé une feuille de route et souligné leur engagement mutuel à sa mise en oeuvre», a indiqué le département d'Etat, sans plus de détails. Les YPG forment l'épine dorsale des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants arabes et kurdes soutenue par Washington et qui a joué un rôle clé dans la lutte contre l'EI en Syrie. Les Etats-Unis ont déployé des militaires à Manbij, comme la France. Après avoir chassé les YPG de l'ex-enclave kurde d'Afrine, la Turquie, qui voit d'un très mauvais oeil la présence de forces kurdes syriennes à sa frontière, a menacé à plusieurs reprises d'étendre ses opérations vers Manbij à l'est. Ces menaces ont notamment soulevé la crainte d'une confrontation possible entre les troupes turques et les forces américaines présentes. La tension est retombée fin mai quand Washington et Ankara avaient défini les contours d'une «feuille de route».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha