Prévisions pour le 18 Octobre 2018

 Adrar Min 17 °C Max 28 °C
34
 Laghouat Min 10 °C Max 21 °C
32
 Batna Min 10 °C Max 18 °C
11
 Biskra Min 16 °C Max 26 °C
34
 Tamanrasset Min 18 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 10 °C Max 20 °C
11
 Alger Min 15 °C Max 22 °C
11
 Saïda Min 10 °C Max 21 °C
30
 Annaba Min 16 °C Max 22 °C
47
 Mascara Min 12 °C Max 21 °C
39
 Ouargla Min 15 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 17 °C Max 24 °C
11
 Illizi Min 21 °C Max 33 °C
32
 Tindouf Min 16 °C Max 30 °C
30
 Khenchela Min 9 °C Max 15 °C
11
 Mila Min 14 °C Max 18 °C
11
 Ghardaïa Min 12 °C Max 23 °C
32
Accueil |Internationale |

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ONU

Réunion d'urgence mercredi sur Ghaza

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L'initiative d'une réunion d'urgence à l'Assemblée la semaine prochaine «vient de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) et de la Ligue arabe», a-t-on fait valoir de source diplomatique. Plusieurs pays européens ont tenté de dissuader les Palestiniens et les pays arabes.

L'Assemblée générale de l'ONU tiendra une réunion d'urgence sur Ghaza mercredi à 19h00 GMT à la demande des pays arabes, a annoncé vendredi dans une lettre aux 193 Etats membres son président, Miroslav Lajcak. Au cours de cette session, un vote devrait être demandé sur une résolution réclamant la protection des Palestiniens à Ghaza sur le modèle de celle qui avait vu il y a une semaine les Etats-Unis utiliser leur droit de veto au Conseil de sécurité, selon des diplomates.
A la différence des résolutions adoptées par le Conseil de sécurité, celles approuvées par l'Assemblée générale n'ont pas de valeur contraignante. «On va travailler la semaine prochaine pour obtenir le maximum de voix pour le vote», a indiqué sous couvert d'anonymat un diplomate d'un pays ayant appuyé la requête d'une réunion d'urgence à l'Assemblée générale. Dans un communiqué, l'ambassadeur israélien à l'ONU, Danny Danon, a critiqué la session spéciale annoncée. «Il est regrettable qu'au lieu de condamner les terroristes du Hamas, certains pays cherchent à satisfaire leurs besoins politiques intérieurs en dénigrant Israël aux Nations unies», a-t-il dit.
En décembre, après un veto des Etats-Unis au Conseil de sécurité sur une résolution condamnant sa reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d'Israël, les pays arabes s'étaient aussi tournés ensuite vers l'Assemblée générale où le droit de veto n'existe pas. A l'époque, les 14 partenaires de Washington avaient été unanimes pour approuver la résolution au Conseil de sécurité finalement rejetée après l'utilisation du veto américain. A l'Assemblée générale, la résolution avait recueilli 128 voix sur les 193 pays composant cette enceinte, où d'intenses pressions avaient été exercées par les Etats-Unis.
L'initiative d'une réunion d'urgence à l'Assemblée la semaine prochaine «vient de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) et de la Ligue arabe», a-t-on fait valoir de source diplomatique. Plusieurs pays européens ont tenté de dissuader les Palestiniens et les pays arabes de réclamer un vote devant l'Assemblée générale après le veto américain de la semaine dernière. «Tout le monde leur a dit de ne pas le faire», indique un diplomate européen sous couvert d'anonymat, pour qui ce scrutin pourrait être contre-productif si le score n'équivaut pas au moins à celui obtenu en décembre sur Jérusalem.
Le souhait des Palestiniens d'obtenir une forme de protection internationale dans la bande de Ghaza n'a guère été précisé jusqu'à présent. Observateurs? Force de maintien de la paix? Les pays arabes se sont tournés récemment vers le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, pour qu'il fasse des propositions à ce sujet. Mais selon un diplomate réclamant l'anonymat, ce dernier a répondu qu'il lui fallait un mandat du Conseil de sécurité pour se pencher plus avant sur la question.
Vendredi, quatre Palestiniens ont été tués dans la bande de Ghaza par des soldats israéliens près de la clôture frontalière, lors de nouvelles manifestations émaillées de heurts dans l'enclave palestinienne sous blocus. Au moins 129 Palestiniens ont été tués dans la bande de Ghaza par des tirs israéliens depuis le début, le 30 mars, de manifestations le long de la clôture frontalière. Aucun Israélien n'a été tué.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha