Prévisions pour le 16 Decembre 2018

 Adrar Min 6 °C Max 20 °C
32
 Laghouat Min 2 °C Max 18 °C
32
 Batna Min 0 °C Max 16 °C
32
 Biskra Min 4 °C Max 17 °C
32
 Tamanrasset Min 7 °C Max 21 °C
32
 Tlemcen Min 7 °C Max 17 °C
32
 Alger Min 6 °C Max 20 °C
32
 Saïda Min 2 °C Max 20 °C
32
 Annaba Min 10 °C Max 19 °C
34
 Mascara Min 3 °C Max 22 °C
32
 Ouargla Min 4 °C Max 18 °C
32
 Oran Min 6 °C Max 19 °C
32
 Illizi Min 4 °C Max 16 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 19 °C
32
 Khenchela Min 0 °C Max 16 °C
32
 Mila Min 2 °C Max 19 °C
32
 Ghardaïa Min 4 °C Max 18 °C
32
Accueil |Internationale |

TRUMP REVIENT SUR LE COUAC DU G7

Les critiques de Trudeau vont coûter "cher" au Canada

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le président américain Donald Trump a qualifié hier de «bon» le dernier sommet du G7 au Canada, en dépit des querelles avec les alliés de Washington, mais a prévenu que les critiques de Justin Trudeau allaient coûter «cher» au Canada.»Nous avons eu un très bon sommet avec le G7», a-t-il dit, avant de s'en prendre au Premier ministre canadien. Le ton entre Donald Trump et le Canada est monté brusquement samedi, juste après la conclusion du sommet du G7 et l'adoption dans la douleur d'une déclaration commune.
Dans l'avion présidentiel en route pour Singapour et le sommet historique avec Kim Jong Un, M. Trump avait accusé Justin Trudeau d'être «malhonnête», dénoncé les tarifs douaniers canadiens sur les produits laitiers et dans le même temps retiré l'aval américain à la déclaration du G7. «Nous avons un très gros déficit commercial avec le Canada... 295% sur les produits laitiers, c'est très injuste pour nos agriculteurs», a insisté hier Donald Trump à Singapour.
Revenant sur l'atmosphère générale du G7 et la photo de lui face à la chancelière allemande Angela Merkel, entre autres dirigeants alliés, il a répondu: «C'était une réunion amicale. Je sais que je n'ai pas l'air aimable» sur la photo. Sur un autre registre, le président américain a annoncé, à quelques minutes de son sommet historique avec Kim Jong Un, que son principal conseiller économique avait été victime d'une crise cardiaque. «Notre Grand Larry Kudlow, qui travaillait si dur sur le commerce et l'économie, vient d'avoir une crise cardiaque.
Il se trouve maintenant au centre médical Walter Reed», près de Washington, a écrit M. Trump sur son compte tweeter, sans davantage de détails sur l'état de santé de son conseiller.
Avant d'être appelé auprès de M. Trump, M. Kudlow, 70 ans, économiste et historien de formation, était un chroniqueur économique conservateur.
Dimanche, Larry Kudlow avait défendu la décision de M. Trump de retirer son soutien au communiqué final du G7, en critiquant vivement le Premier ministre canadien Justin Trudeau et en l'accusant d'être responsable de l'échec du sommet des sept dirigeants des économies les plus développées de la planète.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha