Prévisions pour le 22 Juillet 2018

 Adrar Min 31 °C Max 46 °C
34
 Laghouat Min 26 °C Max 42 °C
30
 Batna Min 20 °C Max 39 °C
28
 Biskra Min 32 °C Max 48 °C
30
 Tamanrasset Min 19 °C Max 36 °C
32
 Tlemcen Min 22 °C Max 29 °C
28
 Alger Min 20 °C Max 28 °C
28
 Saïda Min 22 °C Max 35 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
28
 Mascara Min 23 °C Max 30 °C
28
 Ouargla Min 32 °C Max 45 °C
30
 Oran Min 23 °C Max 25 °C
28
 Illizi Min 27 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 28 °C Max 44 °C
34
 Khenchela Min 24 °C Max 38 °C
30
 Mila Min 21 °C Max 38 °C
28
 Ghardaïa Min 31 °C Max 44 °C
30
Accueil |Internationale |

MACRON DÉFEND LE «VISAGE D'UNITÉ, D'EFFICACITÉ» DES EUROPÉENS

La grande hantise des migrants

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L'accord conclu vendredi dans la douleur à Bruxelles soulève de nombreuses questions sur sa mise en pratique et de sévères critiques de la part d'ONG.

Le président français Emmanuel Macron a défendu hier le «visage d'unité, d'efficacité» offert par l'Europe après l'accord conclu au forceps à Bruxelles sur la question migratoire. Recevant les Premiers ministres tchèque et slovaque à l'Elysée, le président français a dit ne pas croire «à une fatalité des logiques de blocs au sein de notre Union».
«Dans ces temps troublés, nous nous devons au contraire de retrouver un visage d'unité, d'efficacité, dans le respect de nos valeurs et de nos histoires communes», a poursuivi M. Macron devant la presse. «C'est ce visage que nous avons offert hier, quelle qu'ait été la longueur de la nuit, lors du Conseil européen, en trouvant des solutions européennes, en particulier sur la question migratoire», a ajouté le président français.»Notre accord est un très bon signal pour les Européens qui perdaient de la confiance dans l'Union européenne», a estimé pour sa part Andrej Babis, à la tête en République tchèque d'un gouvernement alliant le mouvement centriste et populiste ANO et le parti social-démocrate CSSD.
Son homologue slovaque, Peter Pellegrini, a rendu hommage à Emmanuel Macron, qui apporte «de la dynamique dans les débats européens». «Vous faites tout pour avancer dans nos solutions européennes», a-t-il aussi déclaré, à l'occasion de cette rencontre à Paris pour célébrer le centenaire de la fondation de l'armée tchécoslovaque. L'Italie et les pays d'Europe centrale s'étaient déjà réjouis vendredi du compromis conclu sur les migrations lors du sommet européen à Bruxelles, qui acte l'abandon du projet de répartition obligatoire des migrants au sein de l'UE.
La République tchèque et la Slovaquie font partie groupe de Visegrad et sont hostiles à l'accueil de migrants sur leur territoire. L'accord conclu vendredi dans la douleur à Bruxelles soulève de nombreuses questions sur sa mise en pratique et de sévères critiques de la part d'ONG. Il propose notamment d'explorer une «nouvelle approche» controversée avec la création de «plateformes de débarquements» de migrants en dehors de l'UE pour dissuader les traversées de la Méditerranée, où les 28 ont appelé les ONG à «ne pas entraver les opérations des garde-côtes libyens».L'annonce dès vendredi par l'Italie que ses ports seraient fermés «tout l'été» aux ONG secourant des migrants, est venue illustrer les difficultés qui s'annoncent. Une nouvelle catastrophe de l'immigration clandestine survenue vendredi a aussi rappelé les drames humains derrière ces tractations diplomatiques: trois bébés sont morts et une centaine de personnes sont portées disparues - dont des femmes et des enfants - après le naufrage d'un canot pneumatique au large des côtes libyennes.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha