Accueil |Internationale |

MAROC

Marche de solidarité avec le mouvement Hirak

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté hier à Casablanca pour dénoncer la condamnation des meneurs du mouvement de protestation «Hirak» qui avait agité le nord du Maroc en 2016 et 2017, appelant à leur libération. Selon les autorités locales, ils étaient «quelques centaines de personnes». La foule, composée de militants de gauche, de syndicalistes et de proches des détenus, a marché pendant plus de deux heures dans le centre de la capitale économique du Maroc, sous l'oeil des forces de l'ordre. Beaucoup brandissaient des portraits des meneurs du mouvement, des drapeaux symbolisant le Mouvement du 20-Février, la version marocaine des Printemps arabe en 2011, d'autres des pancartes fustigeant un «procès politique». «Liberté aux détenus politiques», «Vive le peuple» ou «Cet Etat est corrompu», ont notamment scandé les manifestants venus à l'appel d'organisations de gauche et syndicales. Le 26 juin, la justice marocaine a condamné 53 activistes formant le noyau dur du mouvement de protestation appelé Hirak (mouvance) à des peines comprises entre un et 20 ans de prison.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha