Prévisions pour le 19 Aout 2018

 Adrar Min 32 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 32 °C
30
 Batna Min 15 °C Max 27 °C
39
 Biskra Min 24 °C Max 36 °C
32
 Tamanrasset Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tlemcen Min 22 °C Max 33 °C
34
 Alger Min 21 °C Max 28 °C
34
 Saïda Min 21 °C Max 33 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 21 °C Max 33 °C
32
 Ouargla Min 28 °C Max 38 °C
34
 Oran Min 23 °C Max 28 °C
32
 Illizi Min 30 °C Max 39 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 39 °C
32
 Khenchela Min 15 °C Max 26 °C
11
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 25 °C Max 35 °C
30
Accueil |Internationale |

FORMATION D'UN COMITÉ CONSTITUTIONNEL

Réunion en septembre à Genève sur la Syrie

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Pour l'émissaire de l'ONU, ce comité, dont la création avait été décidée lors d'un sommet sur la Syrie organisé en janvier à Sotchi, est «un élément clé» vers une résolution du conflit syrien qui a fait plus de 350 000 morts depuis mars 2011.

L'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a l'intention d'organiser début septembre à Genève une réunion avec la Russie, l'Iran et la Turquie sur la formation d'un comité constitutionnel pour lequel l'opposition syrienne lui a déjà remis la liste de ses représentants, a annoncé l'ONU. Ce comité, dont la création avait été officialisée il y a six mois à Sotchi (Russie), doit travailler sur une réforme de la Constitution syrienne.
Un communiqué a indiqué que Staffan de Mistura avait eu mardi «des consultations informelles» à Sotchi, en Russie, avec des représentants iraniens, turcs et russes consacrées à la création de ce comité, qui sera composé de représentants du gouvernement syrien et de l'opposition. Pour l'émissaire de l'ONU, ce comité, dont la création avait été décidée lors d'un sommet sur la Syrie organisé en janvier à Sotchi, est «un élément clé» vers une résolution du conflit syrien qui a fait plus de 350.000 morts depuis mars 2011.
«L'envoyé spécial a hâte d'organiser au tout début de septembre à Genève des consultations informelles avec l'Iran, la Russie et la Turquie, afin de finaliser le comité constitutionnel», ajoute le communiqué.
En juin, M. de Mistura avait déjà organisé une réunion identique au Palais des Nations, siège de l'ONU à Genève. Mais il n'avait à l'époque reçu qu'une liste de 50 noms du gouvernement.
L'opposition ne lui a transmis sa liste de 50 candidats qu'en juillet. Depuis 2016, Staffan de Mistura a mené neuf cycles de négociations indirectes entre gouvernement syrien et groupes de l'opposition à Genève et à Vienne, sans jamais parvenir à des résultats.
Lors de sa réunion la semaine dernière sur la Syrie, le Conseil de sécurité de l'ONU avait appelé toutes les parties syriennes à «travailler de manière constructive» avec Staffan de Mistura, sur la création du Comité constitutionnel.
Selon l'ambassadeur suédois Olof Skoog, président en exercice du Conseil de sécurité, l'Assemblée générale annuelle de l'ONU qui se tiendra à New York fin septembre devra aborder la question du Comité constitutionnel syrien. Pour participer à la formation de ce Comité constitutionnel, l'opposition syrienne a remis à l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie une liste de 50 noms, comprenant des femmes, alors que le gouvernement syrien avait remis en mai sa propre liste de 50 noms. Doté de la liste de l'opposition, Staffan de Mistura devrait y ajouter ses propres noms pour finaliser la formation du Comité qui pourrait comprendre jusqu'à 150 noms, selon des diplomates, cité par des médias. Staffan de Mistura est appelé à définir les règles de fonctionnement du futur Comité, expliquent les mêmes sources sans se hasarder, cependant, à un pronostic optimiste sur les chances de succès de cette nouvelle initiative.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha