Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 18 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
12
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Internationale |

CORÉE DU NORD

La Chine dénonce les accusations "irresponsables" de Trump

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Donald Trump a manifesté pour la première fois depuis le sommet avec le leader nord-coréen Kim Jong Un, en juin, sa frustration face à l'absence de progrès sur la dénucléarisation. Il a imputé cette impasse à Pékin, sur fond de guerre commerciale sino-américaine.

La Chine a dénoncé hier les propos «irresponsables» du président américain Donald Trump, qui a justifié l'annulation du voyage en Corée du Nord de son secrétaire d'Etat Mike Pompeo par le manque de coopération de Pékin.
«Les déclarations américaines sont contraires à la réalité et irresponsables. Nous en sommes profondément préoccupés et avons protesté solennellement auprès des États-Unis», a indiqué dans un communiqué Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.
Donald Trump a manifesté vendredi pour la première fois depuis son sommet historique avec le leader nord-coréen Kim Jong Un en juin sa frustration face à l'absence de progrès sur la dénucléarisation. Il a imputé cette impasse à Pékin, sur fond de guerre commerciale sino-américaine.
«En raison de notre position beaucoup plus dure sur le commerce à l'égard de la Chine, je pense qu'ils n'aident plus comme avant dans le processus de dénucléarisation (malgré l'existence de sanctions de l'ONU)», a déploré M. Trump sur Twitter. La pression chinoise avait été jugée cruciale pour pousser Pyongyang à la table des négociations.
Le président américain a ainsi demandé à Mike Pompeo, qui avait annoncé jeudi qu'il se rendrait pour la quatrième fois à Pyongyang la semaine prochaine, «de ne pas aller en Corée du Nord à ce stade». Selon M. Trump, le chef de la diplomatie américaine pourra cependant reprogrammer son voyage «dans un avenir proche, probablement une fois que nous aurons trouvé une solution à nos relations commerciales avec la Chine». Pékin et Washington tentent actuellement de renouer le dialogue sur leur conflit commercial. Mais ils viennent de s'imposer mutuellement des droits de douane sur des milliards de dollars de marchandises.
«Toutes les parties concernées (par le dossier du nucléaire nord-coréen) doivent suivre la voie du règlement politique, avoir des contacts actifs, négocier, et prendre en compte les préoccupations légitimes des uns et des autres», a déclaré le porte-parole chinois Lu Kang. «Elles doivent faire preuve de davantage de sincérité et de souplesse, plutôt que d'être d'humeur capricieuse et de rejeter la faute sur autrui», a-t-il martelé en référence au président américain.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha