Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 33 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 25 °C
32
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 29 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 28 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 29 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 33 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
32
 Khenchela Min 12 °C Max 23 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
32
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Internationale |

LIBYE

Trêve dans les combats près de Tripoli

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les combats meurtriers entre milices rivales au sud de Tripoli ont cessé dans la nuit de lundi à mardi après une trêve qui doit encore être consolidée par un accord de cessez-le-feu, selon des témoins et une source au sein des services de sécurité. Selon une habitante d'Ain Zara, en banlieue sud-est de la capitale, la calme est revenu hier matin dans ce quartier théâtre la veille de violents affrontements. D'autres habitants des quartiers de Salaheddine et Khallet al-Ferjan, au sud de Tripoli, où se sont concentrés les combats, ont confirmé l'accalmie, même si certaines routes restaient fermées à la circulation, selon eux. D'après une source au sein des services de sécurité, un accord sur une trêve a été obtenue lundi soir auprès des milices rivales, avant le début de négociations mardi en vue de parvenir à un accord global de cessez-le-feu. Les affrontements ont fait au moins cinq morts et 33 blessés, selon un bilan du ministère de la Santé. Ils ont opposé deux groupes armés théoriquement liés au gouvernement d'union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale, selon des sources des services de sécurité. Lundi soir, le ministre de l'Intérieur Abdessalam Achour a précisé que les combats opposaient la 7e brigade, une milice de la ville de Tarhouna (60 km au sud-est de Tripoli), à un groupe armé de Tripoli. La 7e brigade, supposée dépendre du ministère de la Défense du GNA, a affirmé avoir repoussé une attaque sur trois de ses positions au sud-est de Tripoli. Le GNA est incapable de former une armée régulière et il est contraint de compter sur des milices pour assurer la sécurité de la ville. Durant l'été 2017, les milices pro-GNA ont réussi à chasser plusieurs groupes rivaux de Tripoli. Depuis, les affrontements se sont raréfiés.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha