FORCÉS PAR LES PASSEURS À SAUTER À LA MER

33 Africains se sont noyés au large du Yémen

Au moins 33 migrants africains se sont noyés au large des côtes orientales du Yémen après que les passeurs opérant leur bateau les ont forcés à sauter à la mer, a déclaré dimanche Saaba al-Mualemi, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Yémen. «Les victimes, 22 hommes et 11 femmes, se sont noyés mercredi au large de Shabwa, au sud-est du Yémen», a indiqué M. Al-Mualemi. Il a déclaré que les 33 migrants en question faisaient partie d'un groupe de 360 migrants et réfugiés africains, qui avaient embarqué à bord de deux embarcations trop petites pour les contenir. «Les contrebandiers de l'un des bateaux ont ouvert le feu et ont forcé les passagers à sauter à l'eau à quelques kilomètres de la côte», a affirmé M. Al-Mualemi, ajoutant que certains avaient réussi à nager jusqu'à la rive et à survivre. «Les équipes de secours yéménites ont retrouvé les 33 corps», a-t-il ajouté. Au mois de mai, 46 réfugiés africains s'étaient déjà noyés au large de Shabwa, selon l'OIM